Selon le député Laurent Saint-Martin, LREM "est en état dépressif"

Publié à 07h13, le 14 novembre 2017 , Modifié à 14h58, le 14 novembre 2017

Selon le député Laurent Saint-Martin, LREM "est en état dépressif"
© bertrand GUAY / AFP
Image Aurélie Marcireau


À quelques jours de *l’élection* à main levée du seul candidat Christophe Castaner à la tête de La République en marche, l’ambiance n’est pas au beau fixe au sein de la formation politique macroniste. Selon le journal L’Opinion du mardi 14 novembre, le mouvement qui réunit ses instances à Lyon samedi prochain connaît un passage difficile. Le député LREM Laurent Saint-Martin confie :

Le parti est en état dépressif. Il est difficile d’être un parti de gouvernement surtout quand vous n’avez qu’un an d’existence. 

De la difficulté d’exister en tant que parti au pouvoir… Jean-Christophe Cambadélis pourrait faire une formation accélérée aux membres de La République en marche. L’enthousiasme de la campagne semble un peu retombé et le parti a perdu beaucoup de militants actifs : 120.000 sur 380.000 revendiqués selon Arnaud Leroy.

Remobiliser le parti est donc LE défi de "Casta" pour les prochains mois. Celui qui a rédigé sa profession de foi en écriture inclusive ne se fait pas trop d’illusion. Le mouvement du nouveau monde est en même temps un peu de l’ancien monde. Le toujours porte-parole du gouvernement regrette une ambiance difficile où "des gens à qui l’on donne des sièges de députés nous plantent des couteaux dans le dos". Si le député est le seul candidat pour être délégué général, plusieurs listes s’affrontent pour composer les instances. Et la liste "territoires en marche !" présentée par 8 députés LREM passe visiblement mal auprès de Castaner. Liste jugée "trop critique" envers les instances du parti "trop parisiennes".  

Un premier cas de fronde, à moins que ce ne soit qu’un syndrome de dépression saisonnière.  

[Edit 14h55]

Interrogé par Public Sénat dans la journée, le futur directeur général de La République en marche a démenti toute déprime dans les rangs de son parti. Christophe Castaner a ainsi réagi :



- Christophe Castaner : Allez voir les 313 autres députés, ils sont plein d’enthousiasme. Et c'est vrai aussi pour les sénateurs. [...]

- Journaliste : Votre rôle, ça sera pas de remonter le moral des troupes ?

- Christophe Castaner : Noooon, rassurez-vous. 170.000 nouveaux adhérents depuis six mois dans ce mouvement [...], [ça] montre aussi l'envie de changer l apratique politique dans ce pays, par la base, par le mouvement.

#





A LIRE AUSSI SUR EUROPE 1 :

Une centaine de "marcheurs" va quitter La République en marche! vendredi

 

Du rab sur le Lab

PlusPlus