Un cadre du FN se voit retirer son investiture aux législatives après avoir tenu des propos islamophobes et antisémites

Publié à 19h42, le 16 avril 2017 , Modifié à 19h50, le 19 avril 2017

Un cadre du FN se voit retirer son investiture aux législatives après avoir tenu des propos islamophobes et antisémites
© AFP
Image Julien Chabrout


[EDIT 19/04] Le FN a finalement décidé de retirer son investiture à Samuel Potier a annoncé à l'AFP le secrétaire départemental du parti, mercredi 19 avril. 

Le FN aimerait bien réussir sa campagne de "dédiabolisation". Régulièrement, sa présidente Marine Le Pen assure que les responsables du FN qui ont tenu "des propos pas admissibles" ont été "exclus et sanctionnés". C’est ce qu’elle certifiait ainsi encore le 16 mars lors de l’Emission politique, sur France 2.

En mars 2016, le secrétaire général du FN Nicolas Bay annonçait que les candidats à l’investiture du parti aux législatives seraient soumis "à une période d’essai" durant laquelle "une évaluation personnalisée sera réalisée par le secrétariat national aux élections". Mais le dispositif a des failles et certains sont passés entre les mailles du filet. Comme l’a repéré le Scan du Figaro ce dimanche 16 avril, le FN a ainsi investi Samuel Potier dans la 10e circonscription de la Loire-Atlantique.

Ce conseiller régional des Pays de la Loire, tête de liste en Loire-Atlantique lors des régionales en 2015, est pourtant connu pour ses propos islamophobes et antisémites tenus sur les réseaux sociaux ces dernières années. En octobre 2014, il assimilait ainsi une jeune femme voilée à une dinde. En août 2015, il comparait l’islam à "une lisse lame". Entre autres propos du même genre, comme l'avait relevé Le Lab en septembre 2015.

Comme le rappelle le Scan du Figaro, en décembre 2014, Samuel Potier avait tweeté "sans commentaires" et le hashtag "#Jesuispartout" (le nom d’un hebdomadaire collaborationniste et antisémite sous l’occupation nazie, ndlr) en réaction à un tweet du CRIF "les juifs de France sont chez eux partout, et les antisémites ne sont chez eux nulle part".

L’ancien secrétaire départemental du FN en Loire-Atlantique, jusqu’en octobre 2016, avait aussi trouvé "lamentable" une affiche du congrès des notaires de France datée de novembre 2013 "osant représenter deux homos tenant par la main deux enfants".

Joint par le Figaro, le secrétaire de la commission nationale d’investiture du FN Jean-Lin Lacapelle a dit "découvrir les propos" de Samuel Potier. Il a ajouté : "Je ne suis investi dans la commission d’investiture que depuis mars de l’année dernière, j’ai besoin d’investiguer plus avant sur ce cas".

[EDIT 19/04] Changement du titre, initialement : "Malgré des propos islamophobes et antisémites, un cadre du FN investi aux législatives en Loire-Atlantique"

Du rab sur le Lab

PlusPlus