Mélenchon, la chaussure à clous de Merkel et l'arabe, "langue commune" pour les Français

Publié à 22h24, le 19 février 2013 , Modifié à 13h05, le 20 février 2013

Mélenchon, la chaussure à clous de Merkel et l'arabe, "langue commune" pour les Français
Jean-Luc Mélenchon, le 19 février, sur Europe 1.

LES FORMULES DE JEAN-LUC -  Jean-Luc Mélenchon est de retour de son voyage en Tunisie et s'enthousiasme désormais pour "l'écosocialisme" méditerranéen.

Mais on ne parle surtout pas à l'ancien candidat à la présidentielle de l'Union pour la Méditerranée, lors de son interview dans Europe 1 soir, ce mardi 19 février. Ce n'est, pour lui, qu'une "entité ingérable".

Le leader du Front de Gauche considère ainsi que Nicolas Sarkozy "s'est fait avoir" sur le dossier mort-né de l'UPM et utilise pour le faire comprendre une métaphore qui ne ravira pas nos amis allemands.

"

Madame Merkel [la chancelière allemande, ndlr] a tapé de sa grosse chaussure à clous sur la table et tout le monde est passé dessous. 

"

A défaut d'axe franco-allemand, l'eurodéputé préfère développer les points communs sur les deux rives de la Méditerranée. Et, comme d'habitude, il n'y va pas avec le dos de la cuillère. Selon lui, il existe déjà  "deux langues communes, un usage commun".

"

On a une langue en commun, deux !

"
"

D'abord la langue française qui est très répandue, comme vous le savez [dans le monde arabe].

"
"

Et puis la deuxième, c'est l'arabe. Parce qu'il y a aussi beaucoup de Français qui parlent arabe.

"

"Je sais que madame Le Pen va piquer une syncope en m'écoutant mais c'est comme ça. C'est ça la vie aujourd'hui en France", conclut le tribun de la gauche de la gauche.

A lire aussi sur Le Lab :

> Quand Mélenchon votait par erreur pour les farines animales

Edit, 20 février, 13h05 : au dernier paragraphe, modification de "tribun d'extrême gauche" en "tribun de la gauche de la gauche", ainsi que nous l'a signalé un internaute.

Du rab sur le Lab

PlusPlus