Montebourg raconte sa mise à pied d'un mois par Royal lors de la présidentielle de 2007

Publié à 16h42, le 07 octobre 2016 , Modifié à 16h42, le 07 octobre 2016

Montebourg raconte sa mise à pied d'un mois par Royal lors de la présidentielle de 2007
© Capture d'écran vidéo M6
Image Julien Chabrout


A l’époque, cette phrase avait fait beaucoup parler. "Ségolène Royal n’a qu’un seul défaut, son compagnon", avait déclaré Arnaud Montebourg en janvier 2007 sur le plateau du Grand Journal de Canal +. La candidate socialiste à l’Elysée avait alors "suspendu" temporairement son porte-parole, prié de plus parler en son nom "pendant un mois".

Dans l’émission "Une ambition intime", dont le premier épisode est diffusé ce dimanche 9 octobre sur M6, le candidat à la primaire de la "Belle alliance populaire" revient sur cet épisode. Il déclare devant la présentatrice Karine Le Marchand :

 



Je suis retourné dans ma circonscription avec ma valise.

Il imite ensuite Ségolène Royal : "Le soir même, elle m’a dit 'oooohhh c’est rien, envoie un mot à François, ça s’arrangera'". Arnaud Montebourg s’exécute. Ce n’est toutefois pas suffisant pour François Hollande, alors premier secrétaire du PS. "Je pense que je ne l’ai pas convaincu", ironise l’ancien ministre de l’Economie.

Arnaud Montebourg poursuit : "Le lendemain, elle m’appelle et elle me dit ‘bon écoute là il y a une pétition du parti contre toi, le Premier secrétaire est mécontent. Je suis en difficulté". L’ancien député de Saône-et-Loire raconte qu’il n’a eu "aucune difficulté" à donner sa démission. Mais Ségolène Royal semble ne pas être en colère à son égard : "Elle me dit ‘non non j’ai besoin de toi, je te mets à pied pendant un mois et tu reviens dans un mois'".

Toujours dans ce court extrait diffusé par M6, le candidat à la présidentielle évoque une scène cocasse qui l’a marqué :

 



Je prends donc ma valise, je rentre en Saône- et-Loire, je prends le métro M14, la ligne automatique qui rentre Gare de Lyon (sic), et soudain sur le quai il y a une personne avec deux béquilles qui avance et qui me hèle : ‘Monsieur Montebourg, Monsieur Montebourg’ en levant ses béquilles.  Il fait un foin d’enfer et là il s’arrête et dit : ‘Monsieur Montebourg, courage ! Moi aussi j’en ai pour un mois’. Et là tout le monde explose de rire et je me dis que cette campagne est vraiment mal partie. 

La campagne présidentielle de l’actuelle ministre de l’Environnement n’avait en effet pas été de tout repos. Ségolène Royal avait été régulièrement la cible de ses "camarades" du PS. Quant à Arnaud Montebourg, il avait ensuite remporté de justesse la législative dans sa circonscription de Saône-et-Loire, avec 50.34 % face à son adversaire de droite Arnaud Danjean. Une victoire peut-être finalement acquise à la suite de sa suspension d’un mois. 

La vidéo extrait de l'émission "Une ambition intime", est visible sur M6 :





Du rab sur le Lab

PlusPlus