Rechercher

Nathalie Kosciusko-Morizet attaque frontalement la journaliste du Monde Béatrice Gurrey, chargée du suivi de sa campagne

Nathalie Kosciusko-Morizet attaque frontalement la journaliste du Monde Béatrice Gurrey, chargée du suivi de sa campagne
NKM sur LCP, mercredi 19 février (capture d'écran)

Au moins l'attaque ne souffre-t-elle d'aucune ambiguïté. Nathalie Kosciusko-Morizet n'apprécie pas, mais alors pas du tout, le travail de Béatrice Gurrey, la journaliste du Monde qui couvre sa campagne pour la mairie de Paris.

Elle le dit directement, ce mercredi 19 février, interrogée sur le plateau de LCP :

Evidemment, si vous lisez toute la journée les articles de Madame Gurrey, dans Le Monde, vous vous dites : "wahou, quel acharnement".Mais (...) c'est une journaliste qui est manifestement la 21è tête de liste de Madame Hidalgo à Paris.Bon ben ça va, on a compris, c'est tous les jours qu'on y a droit.

Voici la vidéo de cette sortie, énoncée le jour du dépôt des listes de Anne Hidalgo auprès de la préfecture de Paris :

Pour le contexte, la candidate UMP à la mairie de Paris livre cette attaque alors qu'elle est interrogée sur les sondages qui la donnent battue dans sa course à la mairie de Paris, mais également dans le 14è arrondissement, où elle est candidate.

Selon elle, les sondages se trompent - elle dit : "j'y crois moyennement", et assure que, lors de certains sondages, "des personnes qui ont été interrogées trois fois". 

Or, selon NKM, les sondages, c'est comme les médias, c'est comme les conseillers ministériels, ça fait partie d'un "système".

Dans les mots de NKM, ça donne ça :

Il y a une réalité qui est que vous avez tout un système en place de gens qui veulent pas que ça change à Paris.  Je le disais tout à l'heure : beaucoup des membres des cabinets ministériels sont issus de la mairie de Paris. Vous avez un tas de gens qui vivent sur la mairie de Paris.(...)Du coup, vous avez des médias qui les défendent. 

Et pour elle, aucun doute, dans ce "système", il faut aussi inclure Béatrice Gurrey :

C'est des gens qui défendent le système et qui, quelque part, y participent.

Ce n'est pas la première fois que la journaliste du Monde est prise à partie par l'équipe NKM : en novembre 2013, déjà, l'un des deux co-directeurs de campagne de NKM, Jean-Didier Berthault, accusait le journal de se lancer dans "la propagande". 

[Edit 14h00] Le journal a tenu à répondre à la candidate par la voix de Vincent Giret, directeur délégué aux rédactions du Monde. Il qualifie de "dérapages" les propos de NKM :

Nous condamnons l'attaque personnelle de Nathalie Kosciusko-Morizet à l'encontre de notre journaliste, Béatrice Gurrey. La dureté de la campagne ne justifie en aucun cas des dérapages de la part des candidats. Le Monde assure sa couverture, à Paris comme ailleurs, avec ses règles habituelles, en toute indépendance.

Du rab sur le Lab