Négationnisme au FN : le président de l'Union des patriotes français juifs met en cause l'ex-identitaire Philippe Vardon

Publié à 20h57, le 15 mars 2017 , Modifié à 21h19, le 15 mars 2017

Négationnisme au FN : le président de l'Union des patriotes français juifs met en cause l'ex-identitaire Philippe Vardon
Philippe Vardon et Marine Le Pen © VALERY HACHE / AFP

Les mots de Benoît Loeuillet, patron du FN à Nice, dans un documentaire diffusé ce mercredi 15 mars sur C8, ont choqué. Et pour cause : le frontiste tient des propos négationnistes sur la Shoah. "Je pense qu'il n'y a pas eu autant de morts. Il n'y a pas eu 6 millions, affirme Benoît Loeuillet. Il n'y a pas eu de morts de masse comme ça a été dit."

Depuis, le patron du FN à Nice a été suspendu en vue de son exclusion. Cette affaire illustre toutefois les tensions qui peuvent exister au sein du parti présidé par Marine Le Pen.

Dans un communiqué diffusé ce mercredi, Michel Thooris, membre du comité central du FN et président de l'Union des patriotes français juifs, se dit "horrifié par les extraits du reportage [de C8] au cœur de la fédération Front national des Alpes Maritimes". Puis il accuse directement Philippe Vardon, ancienne figure du Bloc identitaire à Nice désormais élu régional FN en PACA et futur candidat aux législatives dans les Alpes-Maritimes. Michel Thooris écrit :

 

"

Benoît Loeuillet n'est-il pas l'arbre qui cache la forêt ? La véritable tête pensante de ce réseau idéologique au sein du FN n'est-elle pas monsieur Philippe Vardon lui-même ? Les réseaux Vardon / Loeuillet infiltrés au Front national sont parfaitement connus et identifiés. […] Il serait toutefois incompréhensible que le FN ne coupe pas définitivement la branche pourrie des réseaux Vardon qui nuisent gravement à la candidature de Marine Le Pen à la Présidence de la République.

"

Joint par le Lab, Michel Thooris maintient ses accusations, estimant que Benoît Loeuillet et Philippe Vardon "fonctionnent en binôme". "Si monsieur Loeuillet a été élu, c'est sur ordre de Philippe Vardon", assure-t-il avant de poursuivre :

 

"

Philippe Vardon a un pedigree. Il ne pouvait pas ignorer que son ami n'avait pas évolué. On nous prend pour des cons. Philippe Vardon, ça fait beaucoup. Il est un handicap, frein, un danger pour la campagne de Marine Le Pen.

"

Un "frein" pour la campagne de Marine Le Pen et également pour l'entreprise de dédiabolisation du FN auprès, notamment, de la communauté juive, ajoute Michel Thooris. "De nombreux militants locaux m'ont appelé dans la journée pour me faire part de leur ressentiment après les propos de  Benoît Loeuillet", précise-t-il avant d'évoquer la récente condamnation à de la prison ferme de Philippe Vardon, même si cela n'a pas grand chose à voir...

De son côté, Philippe Vardon dénonce auprès du Lab une attitude "minable" et "ridicule". Et s'étonne du changement de ton de Michel Thooris à son égard. Il explique :

"

Il y a trois ans, quand il avait besoin d'aide pour monter sa liste aux municipales à Carros, il ne me trouvait pas du tout infréquentable. Il était même plutôt avenant, m'envoyait des invitations et des mails qu'il concluait d'un 'amitiés'. Sauf à considérer que je suis devenu infréquentable à partir du moment où j'ai pris ma carte au FN, je ne comprends pas trop.

 

"

Bref, l'ambiance se tend un peu au sein du FN 06.

Du rab sur le Lab

PlusPlus