Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt

Publié à 22h21, le 21 mars 2013 , Modifié à 22h42, le 21 mars 2013

Sarkozy mis en examen pour abus de faiblesse dans l'affaire Bettencourt
Nicolas Sarkozy en avril 2012. (MaxPPP)

LUI AUSSI - L'ancien président de la République Nicolas Sarkozy a été mis en examen jeudi à Bordeaux pour abus de faiblesse par le juge en charge de l'affaire Bettencourt, Jean-Michel Gentil.

Cette décision a été prise à l'issue d'une confrontation à laquelle ont participé au moins quatre membres du personnel de Liliane Bettencourt.

L'avocat de Nicolas Sarkozy, Thierry Herzog, a dénoncé auprès de l'AFP une décision "incohérente sur le plan juridique, et injuste" :

"

Je saisirai en conséquence immédiatement la chambre de l'instruction de la cour d'appel de Bordeaux pour former un recours et pour demander la nullité, notamment de cette mise en examen.

"

Sitôt la nouvelle connue, les réactions se sont multipliées sur Twitter.

Alexis Bachelay, le député socialiste des Hauts-de-Seine n'a pas l'air peiné :

Un ancien #Président de la République mis en examen et accusé d'avoir soutiré de l'argent à une vieille dame riche !! #Sarkozy#Bettencourt

— alexis bachelay (@ABachelay) 21 mars 2013

Denis Baupin, député écologiste de Paris, non plus :

Et pour l'abus de faiblesse de Sarkozy vis-à-vis de la France pendant 5 ans, le procès aussi reste à faire

— Denis_Baupin (@Denis_Baupin) 21 mars 2013

Autre son de cloche, évidemment, chez les amis de Nicolas Sarkozy, à l'image de Christine Boutin : 

Coup de tonnerre:Mise en examen @nicolassarkozy . Est ce que cela va régler les pbs des français ? Non ! Nous devenons fous!

— Christine Boutin (@christineboutin) 21 mars 2013

Du rab sur le Lab

PlusPlus