Noël Mamère : "Je suis par principe contre Twitter"

Publié à 10h41, le 05 octobre 2013 , Modifié à 18h03, le 07 octobre 2013

Noël Mamère : "Je suis par principe contre Twitter"
Noël Mamère dans Politiques sur LCP (image LCP)

LES 140 SECONDES DU LAB D’EUROPE 1 #S01E02– Ne lui parlez pas de Twitter, de Facebook, ni des réseaux sociaux : le député ex-EELV, Noël Mamère, est contre, carrément contre, définitivement contre. C’est une question "de principe", dit-il.

Interrogé par le Lab, à l’occasion de la séquence Les 140 secondes du Lab d’Europe 1, diffusée dans l’émission PolitiqueS, de Serge Moati, sur LCP-AN, ce samedi 5 octobre, Noël Mamère justifie son choix de ne pas s’exprimer sur les réseaux sociaux pour "ne pas fournir de l’argent à Google et autres réseaux sociaux".

Voici la vidéo de cette séquence :

Le député de la Gironde, prié d’expliquer un premier message twitter posté en août 2009, mais jamais suivi d’autres messages, explique ainsi :

Je suis par principe, parce que je suis un vieil ellulien (de Jacques Ellul, ndlr) (…), je suis contre twitter, s’il y a eu quelque chose de moi sur twitter, ce n’est pas moi qui l’ait écrit.

Une page de facebook a été ouverte à l’insu de mon plein gré, et moi je ne suis pas là pour fournir de l’argent à Google et autres réseaux sociauxpour qu’ensuite on vienne m’accabler de pub.

Donc je reste à l’écart de Twitter et de Facebook, je me contente d’un blog (…) sur Rue89, qui n’est rien d’autre qu’un édito tous les lundis.

Ancien journaliste, Noël Mamère juge par ailleurs durement ses anciens confrères qui font le choix de passer de l’autre côté de la barrière, en se mettant au service de politiques – Le Monde racontait, en janvier 2013, l’accélération de ce mouvement :

C’est un peu malsain.

Ca prouve ce qu’écrivait un sociologue américain, Wright Mills [voir ici, NDLR], dès la fin de la deuxième guerre mondiale sur les élites du pouvoir : c’est un milieu qui se parle à lui-même, qui est pratiquement incestueux.

Donc il y a des allers-retours …

Quant aux politiques qui, eux, décident, à l’image de Roselyne Bachelot et consorts, de devenir chroniqueurs médias, c’est pire. Noël Mamère voit en eux des "toxicomanes en descente (qui) n’arrivent pas à se passer de leur image" :

C’est sans doute qu’ils sont comme les toxicomanes en descente, et qu’ils n’arrivent pas à se passer de leur image !

>> Le Lab vous propose de retrouver Les 140 secondes du Lab d'Europe 1, chaque samedi, un peu après 10h15, sur La Chaîne Parlementaire.

Voici la vidéo de l'émission intégrale du 5 octobre :

Outre Noël Mamère, les invités étaient notamment Florian Philippot, numéro 2 du Front national, et Michel Pouzol, connu pour être passé … du RMI à l’Assemblée nationale, où il est devenu député de la 3è circonscription de l’Essonne.

>> Les épisodes précédents :

#S01E01 : Olivier Besancenot : après une "crise", le NPA recrute "de nouveaux militants" 

Du rab sur le Lab

PlusPlus