Où l'on apprend que l'épouse de Thierry Mariani a présenté la "Sarkozy TV" en russe en 2007

Publié à 13h22, le 25 juillet 2015 , Modifié à 13h37, le 25 juillet 2015

Où l'on apprend que l'épouse de Thierry Mariani a présenté la "Sarkozy TV" en russe en 2007
Irina Mariani présentant le "point de campagne russe" de Sarkozy en 2007. © UMP sur Dailymotion

Русский точка кампания - Où l'on apprend, au détour d'un article sur la virée contestée de Thierry Mariani en Crimée avec une dizaine de parlementaires, que l'épouse du député Les Républicains a présenté la "Sarkozy TV" russe pour la campagne de 2007. Au Lab, cette information nous avait échappé. Nous avons donc décidé de vous la raconter avec huit ans de retard.

L'Obs rapporte ce 25 juillet la drôle de théorie d'un blogueur russe selon laquelle Thierry Mariani, député des Français de l'étranger en Asie et Océanie (donc, en Russie), a emmené ses acolytes parlementaires en Crimée pour des raisons sentimentales. Et c'est entre deux hypothèses amoureuses que l'Obs nous rappelle qu'en 2007, durant la campagne pour la présidentielle, Irina Mariani - anciennement Irina Chaikhoullina - a participé à la Sarkozy TV (NSTV) pour présenter le "point de campagne russe", rangé dans la "chaîne internationale" de la plateforme web.

Et pour votre information, "point de campagne russe", ça se dit comme ça - merci Google - en russe : "Русский точка кампания".

Ce qui donnait ça :

 

Thierry et Irina Mariani se sont mariés en 2005. Cette dernière a pu obtenir la nationalité française après six ans d'union en 2011.

Une délégation de députés et sénateurs menée par Thierry Mariani s'est rendue en Crimée le 23 juillet. Ce dernier a défendu l'annexion de la péninsule ukrainienne par la Russie en mars 2014. Il a félicité le président du Parlement de Crimée pour l'organisation du référendum qui a conduit Vladimir Poutine à s'emparer du territoire, un référendum à l'époque qualifié d'illégal par Kiev et les Occidentaux.

L'Union européenne a pris des sanctions interdisant notamment les activités touristiques en Crimée. L'un des sénateurs participant au voyage polémique, l'UDI Yves Pozzo di Borgo, a alors ostensiblement tweeté une quinzaine de photos montrant à quel point la Crimée est une belle destination.

Laurent Fabius s'est dit "choqué" par ce voyage. Bruno Le Roux, patron du groupe PS à l'Assemblée, a fustigé l'initiative : "ils ont fait n'importe quoi."  Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a jugé ce voyage "irresponsable" : "il constitue un manque de respect pour la souveraineté de l'Ukraine."





A LIRE SUR LE LAB :

> En Crimée, un sénateur UDI exhibe un t-shirt traitant Obama de "connard"

 

A LIRE SUR EUROPE1.FR :

> Thierry Mariani : "La Russie est une partenaire et non un adversaire."

Du rab sur le Lab

PlusPlus