PHOTO : Ségolène Royal pose en Liberté guidant le peuple pour vanter le courage en politique

Publié à 06h29, le 24 octobre 2013 , Modifié à 16h29, le 24 octobre 2013

PHOTO : Ségolène Royal pose en Liberté guidant le peuple pour vanter le courage en politique
Ségolène Royal pose en « Liberté guidant le peuple » pour Le Parisien Mag à paraître vendredi 25 octobre.
Image Paul Larrouturou

Par

JOUE-LA COMME DELACROIX - Pieds nus dans une toge blanche immaculée et drapeau tricolore dans les mains, Ségolène Royal réinterprète le célèbre tableau La Liberté guidant le peuple pour Le Parisien Mag à paraître le vendredi 25 octobre, que le Lab s'est procuré ce jeudi.

"J'entends déjà dire que je me prends pour Jeanne d'Arc...", a confié l'ancienne candidate socialiste à la présidentielle de 2007 au cours de cette prise de vue réalisée le 15 octobre, par le photographe Ed Alcock pour illustrer son interview au Parisien Mag dans le cadre d'un dossier sur la courage en politique avec un sondage BVA sur les hommes et les actes courageux selon les Français.



Une photo ensuite relayée par Le Parisien Mag sur Twitter et sur Facebook, avant que Le Parisien ne mette en ligne, à la mi-journée, des photos de "making-of" du shooting :





L'hebdomadaire avait également proposé à Ségolène Royal de faire un clin d'œil visuel à Simone Veil pronant la légalisation de l'avortement en 1974 ou aux Femen mais elle a préféré incarner l'héroïne de la toile du XIXème siècle actuellement au Louvre Lens.

Un entretien dans lequel elle estime que Nicolas Sarkozy n'est pas courageux :

Ce n'est pas une qualité que je lui reconnais. Il fait beaucoup de vélo, et après ?

Contrairement à François Hollande à qui "l'Histoire rendra justice" sur la Syrie, juge-t-elle.

Mais "les politiques avant-gardistes ne sont pas compris de leur époque", estime Ségolène Royal. En parlant pour elle ?

  

Je n'aurais pas cette prétention, mais on a souvent dit que, en 2007, j'étais trop en avance sur mon époque.La France n'était pas encore prêteà imaginer une femme présidente de la République [...]. Je défendais un certain nombre d'idées anti-conformistes qui ont, depuis, fait leur chemin dans mon camp politique [...].

[Bonus track] Pour rappel, le tableau dont s'inspire la présidente du conseil régional de Poitou Charentes - sans pour autant enlever le haut - ressemble à ceci : 



Mise à jour, 15H - "J'ai laissé la liberté de créativité à l'équipe sympathique du Parisien Magazine", a commenté Ségolène Royal sur Twitter en début d'après midi.





A lire aussi sur Le Lab :

> Arnaud Montebourg avait posé avec une marinière dans le même hebdomadaire pour vanter le Made In France

Du rab sur le Lab

PlusPlus