Pour 2017, Bernadette Chirac vote François Baroin… si Nicolas Sarkozy ne se représente pas

Publié à 15h30, le 15 février 2014 , Modifié à 15h30, le 15 février 2014

Pour 2017, Bernadette Chirac vote François Baroin… si Nicolas Sarkozy ne se représente pas

SHOWTIME – Elle n’était pas "enchantée" de venir sur Canal Plus, de peur d’avoir "de mauvaises surprises". Appréhension qu’elle reconnait ne pas avoir lorsqu’elle se rend sur TF1. Mais, finalement, Bernadette Chirac s’est prêtée à l’exercice de l’invitée du Petit Journal de Yann Barthès. Avec une répartie et un humour parfois grinçant.

Interrogée sur sa supposée "gaffe" concernant ce que lui aurait confié Nicolas Sarkozy – son "préféré" - sur son retour pour 2017, sur Europe 1, l’ancienne Première dame a reconnu une part de bluff :

"

Il m’a dit de ne pas le dire. Ça m’a échappé.

"

Cela lui a vraiment échappé ? 

"

Oh, il y a un peu des deux.

"

Relancée sur le sujet de 2017, dans le cas où Nicolas Sarkozy ne reviendrait pas dans la partie, qui soutiendrait l’épouse de Jacques Chirac dans le cadre d’une Primaire à l’UMP, alors que lui sont soumis les noms de François Baroin, Alain Juppé, Jean-François Copé et François Fillon ? 

Sans hésiter, la conseillère générale de Corrèze adoube François Baroin, chiraquien de longue date.

"

Baroin ! Il est un peu jeune, m’enfin. C’est un garçon exceptionnel.

"

BONUS TRACK : Les têtes de turcs de Bernadette

#VILLEPIN

Invitée à commenter des photos de personnalités politiques, Bernadette Chirac a laissé transpirer ce qu’elle pensait de Dominique de Villepin, ancien proche de Jacques Chirac dont il a été Premier ministre.

"

Vous l’avez fait exprès, hein ?! Exprès. Pour m’agacer. Ecoutez, il n’a pas l’air commode là-dessus. Je ne m’intéresse pas à Villepin.

"

#MORANO 

Pas choquée par le livre "Tous à poil !", à l'inverse de Jean-François Copé, Bernadette Chirac est également interrogée sur la réaction de Nadine Morano, qui a évoqué la pédophilie. "Vous savez, Nadine Morano...", répond-elle d’abord, avant de se reprendre et de développer :

"

Remarquez, elle parle bien. Je la connais. (…) J’avais trouvé qu’elle était relativement réservée. Alors j’ai été étonnée, après, quand je l’ai vu à la télé et qu’elle avait un rôle important... J’ai été étonnée de sa… Enfin, elle a du culot quand même. Elle dit bien ce qu’elle a envie de dire à n’importe qui.

"

Le Petit Journal du 14/02 - Interview de Bernadette Chirac

Du rab sur le Lab

PlusPlus