Pour défendre Wauquiez, Morano raconte que Solère faisait la bise à Marion Le Pen à la buvette de l'Assemblée

Publié à 07h31, le 24 octobre 2017 , Modifié à 08h53, le 24 octobre 2017

Pour défendre Wauquiez, Morano raconte que Solère faisait la bise à Marion Le Pen à la buvette de l'Assemblée
Image Sylvain Chazot


Pour la présidence de Les Républicains, Nadine Morano a choisi : ce sera Laurent Wauquiez, l'homme qu'elle surnommait il y a quelques années "la crevure"… Alors oui, l'eurodéputée a bien entendu les quelques critiques lancées contre son nouveau poulain, comme le fait qu'il aurait tendance à vouloir un peu trop regarder du côté de l'extrême droite. C'est ce que répètent Les Constructifs et notamment leur figure tutélaire Thierry Solère qui, sur Public Sénat le 10 octobre par exemple, estimait que Laurent Wauquiez "a cassé la digue avec l’extrême droite".

Ces critiques, Nadine Morano ne veut plus les entendre. Alors elle attaque. Dans Le Parisien ce mardi 24 octobre, l'eurodéputée LR explique à quel point ça l'a fait "sourire" d'entendre dire que Laurent Wauquiez ferait gagner la droite extrême. Et, le jour où LR doit exclure ces Constructifs, l'ancienne secrétaire d'État défend  son poulain en racontant une anecdote qu'elle juge croustillante et révélatrice sur Thierry Solère.

Elle dit :

Quelle hypocrisie ! Surtout quand je le vois [Thierry Solère] à la buvette de l'Assemblée nationale faire la bise bien amicalement à Marion Maréchal-Le Pen !

Deux ou trois choses doivent ici être précisées. Marion Maréchal-Le Pen et Nadine Morano ne siègent plus à l'Assemblée nationale, au contraire de Thierry Solère. Il est cependant possible, pour elles deux, de s'y faire inviter. La scène aurait également pu arriver durant la précédente législature...

L'argument semble en tout cas plaire à Nadine Morano. Elle a rapporté la même histoire vendredi dernier, sur BFMTV, face à Jean-Jacques Bourdin. Comme le rappelle Closer, cette histoire a déjà été racontée, en juin dernier, par une élue LR des Hauts-Seine. "Je viens d'apercevoir Thierry Solère en train de claquer la bise à Marion Maréchal-Le Pen ! Et, après, c'est lui qui vient nous faire des leçons ?" disait cette personne au Parisien...

On notera également que l'ancienne secrétaire d'État veut également que son camp parle aux électeurs frontistes. "Plus de 10 millions de Français ont voté pour le FN, c'est donc que nous n'avons pas fait notre boulot", juge-t-elle. "Du reste, le FN est un parti autorisé dans notre démocratie et je préfère le combattre sur le terrain des idées plutôt que sur celui du mépris", ajoute Nadine Morano.



Du rab sur le Lab

PlusPlus