Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy est "un homme politique formidable" et un "homme tout court pathétique"

Publié à 10h35, le 03 juin 2015 , Modifié à 10h35, le 03 juin 2015

Pour Nathalie Kosciusko-Morizet, Nicolas Sarkozy est "un homme politique formidable" et un "homme tout court pathétique"
© AFP.
Image Sébastien Tronche


DOCTEUR NICO ET MISTER SARKO - La liberté de parole est une denrée rare en politique. Et Nathalie Kosciusko-Morizet ne veut pas lâcher la sienne. Même si elle doit énerver Nicolas Sarkozy et faire des compromis comme ne plus chapeauter le projet, désormais dévolu à Eric Woerth, du nouveau parti Les Républicains. Au moins, elle a réussi à se maintenir au poste de numéro 2 du nouveau parti de Nicolas Sarkozy.

Un Nicolas Sarkozy, de plus en plus irrité par la députée de l’Essonne et ses velléités de candidater à la primaire, avec qui le courant semble passer de moins en moins. Mais la réciproque est tout aussi vraie. NKM semble elle aussi avoir de plus en plus de difficultés à concilier ses ambitions avec la personnalité de l’ancien président. Dure cohabitation en perspective.

Selon des propos tenus par l’ancienne porte-parole du candidat Sarkozy en 2012 "devant quelques-uns de ses proches" et rapportés par Le Canard Enchaîné de ce mercredi 3 juin, elle a lancé, le 30 mai, à l’issue du congrès fondateur de Les Républicains :

Politiquement, je dois tout faire pour rester numéro 2, mais, humainement, je ne sais pas si j’arriverai à tenir le coup.

Et NKM de développer, soulignant la dualité du personnage Sarkozy :



Comme homme politique, Sarko est formidable, mais, comme homme tout court, il est pathétique.

L’ambitieuse députée de l’Essonne, également élue parisienne, en a alors profité pour lister les erreurs de jugement du président de l’ex-UMP. "Il fait n’importe quoi", s’emporte-t-elle ainsi, détaillant ses griefs comme le jet privé pour se rendre en meeting au Havre ou ne pas avoir empêché les militants de siffler François Fillon et Alain Juppé :

Ne pas aller au Panthéon, c’était stupide. Prendre un jet privé pour aller au Havre, vu l’état des finances du parti, c’est lamentable. Faire huer ses adversaires quand on aspire au rassemblement, c’est débile.

On le voit bien, c’est donc l’amour fou entre le numéro 1 de Les Républicains et sa toujours numéro 2 de ce nouveau parti "rassemblé et uni" qu'il qualifie, selon l'hebdomadaire satirique de "folle" et "détestée dans le parti". Mais pour combien de temps encore NKM restera-t-elle à ce poste alors que Nicolas Sarkozy répète que "s’il y en a un qui ne (l’a) pas déçu, c’est bien Laurent" Wauquiez, l’ennemi intime, et interne, de Nathalie Kosciuscko-Morizet ?

A LIRE SUR LE LAB :

>> NKM à Sarkozy : "tu devrais manger du porc, ça te rendrait plus aimable"  

>> Sarkozy à NKM : "tu commences à m’emmerder !" 

Du rab sur le Lab

PlusPlus