NKM à Sarkozy : "Tu devrais manger du porc, ça te rendrait plus aimable"

Publié à 07h01, le 25 mars 2015 , Modifié à 07h04, le 25 mars 2015

NKM à Sarkozy : "Tu devrais manger du porc, ça te rendrait plus aimable"
Nicolas sarkozy et nathalie Kosciusko-morizet © Montage le Lab via AFP

BONNE AMBIANCE - Il n'y a pas qu'avec Laurent Wauquiez que Nathalie Kosciusko-Morizet a quelques divergences d'opinion. Ses relations avec Nicolas Sarkozy ne sont pas non plus de tout repos. En témoigne cet échange un poil tendu entre la numéro 2 de l'UMP et son président, au soir du premier tour des élections départementales, rapporté par Le Canard Enchaîné mercredi 25 mars.

Dimanche 22 mars, plusieurs cadres du parti sont conviés par Nicolas Sarkozy au siège, rue de Vaugirard. Et NKM le sait : elle va devoir, tant bien que mal et contre son opinion personnelle, défendre le "ni-ni" officiellement prôné par l'UMP en cas de duels FN-PS au second tour. Voyant sa "mine déconfite", Nicolas Sarkozy "la vanne", raconte Le Canard :

Pour te faire retrouver le sourire, je t'annonce que j'ai fixé à 70 le nombre de parrains parlementaires nécessaires pour te présenter à la primaire.

 

À ce jour, ce seuil a été fixé à 25 députés par le groupe de travail sur la primaire dirigé par Thierry Solère. NKM, qui n'exclut pas de présenter sa candidature, a depuis demandé un abaissement de ce seuil à 10 parlementaires, plus abordable selon elle. Alors autant dire que, malgré l'arrivée en tête de l'UMP au premier tour, la blagounette de Nicolas Sarkozy est moyennement passée chez la vice-présidente déléguée du parti. Et cette dernière de répondre au "patron" d'un cinglant :

Tu devrais manger du porc, ça te rendrait plus aimable.

 

Référence au débat suscité par la prise de position de Nicolas Sarkozy en faveur de la suppression des repas de substitution sans porc dans les cantines scolaires. Un positionnement qui est loin de faire l'unanimité rue de Vaugirard

>> À lire également sur Le LabNicolas Sarkozy à Nathalie Kosciusko-Morizet : "Tu commences à m'emmerder !"

Du rab sur le Lab

PlusPlus