Pour sa rentrée politique, Jean-François Copé s'entoure d'un maire qui s'est désisté pour le FN

Pour sa rentrée politique, Jean-François Copé s'entoure d'un maire qui s'est désisté pour le FN
Capture d'écran, tweet de Guillaume Daret, journaliste de France 2

COUCOU LE REVOILA - Roland Chassain, maire UMP des Saintes-Maries-de-la-Mer, cela vous rappelle quelque chose ? 

En juin 2012, candidat aux législatives, il décide de se retirer du second tour, pour lequel il est pourtant qualifié. Et appelle à voter contre le candidat PS - traduire : faire élire le candidat FN

Jean-François Copé n'avait alors pas de mots assez durs pour réclamer son exclusion : 

Il y a un bureau politique. Ce sera évoqué là [...]. On en parlera mercredi prochain.Moi je défendrai tout à fait cette idée, clairement, d'exclusion.Nous avons fait le choix de ne faire aucune alliance avec les extrêmes.

 

Sa déclaration de l'époque en vidéo :

 
Quinze mois plus tard, en août 2013, à l'occasion de son discours de rentrée, à Châteaurenard, le même Roland Chassain se retrouve pourtant, comme si de rien n'était, à la tribune, derrière le patron de l'UMP, ainsi que le relève le journaliste politique de France 2, Guillaume Daret, sur son compte twitter:
 

À la tribune du meeting de #Copé, Roland #Chassain.S'était désisté pour le #FN,finalement jms été exclu de l'#UMP. pic.twitter.com/dyHSgUv5ho

— Guillaume Daret (@GuillaumeDaret) August 25, 2013

 

Selon le journaliste de France 2, un proche de Jean-François Copé lui a assuré que Roland Chassain "s'est invité"à cette tribune. 

"Tout le monde peut venir à un meeting public, même des gens qui ont des idées différentes", indique au Lab l'entourage du président de l'UMP, en ajoutant :

La présence de Roland Chassain ne modifie en rien la position, claire, du parti, qu'a répété Jean-François Copé en sa présence : jamais, jamais, jamais d'alliances avec le Front National.

Au Lab, en octobre 2012, Roland Chassain expliquait sa position sur les discussions à entretenir avec le Front National :

Je ne parle pas d’alliances avec le FN – ce qui équivaudrait à signer quelque chose – mais de discussions au cas par cas : dans certaines régions, ne pas s’allier avec l’extrême-droite c’est perdre nos élus.Les passerelles sont nécessaires entre ces partis à droite pour répondre à la gauche.Collard vient de créer l’association Rassemblement bleu Marine pour fédérer au-delà du FN aux municipales, je trouve cela très intelligent.

Ce dimanche, à Chateaurenard, Jean-François Copé tenait un discours diamétralement opposé :

Il n'y aura aucune alliance avec le FN, jamais.

En avril 2013, Jean-François Copé s'était expliqué sur la non-exclusion de Roland Chassain, expliquant que ce dernier ne joue "plus de rôle actif" dans le parti. Reste à savoir si une place à la tribune derrière le patron du parti est "un rôle actif".

Bonus-track en gif : un autre membre de la tribune a choisi de se faire remarquer, visiblement tout heureux de passer à la télé. On lui décerne haut la main la palme du : "Coucou maman, je passe à la télé" de ce dimanche 25 août

Du rab sur le Lab