Quand Florian Philippot n'envisageait de se présenter que dans la région Nord

Publié à 11h03, le 07 décembre 2015 , Modifié à 11h07, le 07 décembre 2015

Quand Florian Philippot n'envisageait de se présenter que dans la région Nord
© AFP

HOME SWEET HOME - Il est de ces cadres frontistes qui peuvent gagner le second tour des élections régionales. Avec 36% au premier tour en Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, dimanche 6 décembre, Florian Philippot devance largement Philippe Richert (LR, 25,8%) et Jean-Pierre Masseret (PS, 16.1%). Le numéro 2 du FN pourrait donc devenir le nouveau président de cette grande région de l'Est de la France. Cette région qui n'est pas la sienne mais où il a promis de venir habiter s'il sort vainqueur, dimanche prochain.

Et au petit jeu des archives douloureuses, le bras droit de Marine Le Pen dispose lui aussi de sa casserole estampillée parachutage. Le Huffington Post a fouillé les cartons, lundi 7 décembre, et retrouvé une déclaration qui date de 2011. Interrogé sur une éventuelle candidature aux législatives l'année suivante, Florian Philippot assurait alors à France 3 Nord-Pas-de-Calais qu'il ne se présenterait nulle part ailleurs que chez lui, dans le Nord :

 

Si je suis candidat, ce sera évidemment dans cette région parce que c'est la mienne, celle dans laquelle je suis né et j'ai grandi.

L'année suivante, il sera finalement candidat à la députation en Moselle, dans la région Lorraine. En 2014, il sera ensuite candidat aux municipales à Forbach, toujours en Moselle. Loin de son si cher Nord natal.

Mais tout cela appartient au passé. Il est désormais chez lui dans l'Est. Ou presque. Ses cartons, Florian Philippot ne les déménagera qu'en cas de succès au second tour. Et pour le moment, il s'en tient à des déclarations d'amour, comme dimanche soir sur iTélé :

 

Moi, j'ai l'amour de l'Alsace, de la Champagne-Ardenne, de la Lorraine.



À LIRE SUR LE LAB :

Contre l'avis de Jean-Pierre Masseret, Jean-Christophe Cambadélis annonce le retrait de la liste PS en Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne

Du rab sur le Lab

PlusPlus