Rechercher

MARCHE ARRIERE - C’est l’histoire d’une photo peu flatteuse du président de la République, retirée de son catalogue par l’agence AFP. Mais aussi par l'agence Reuters.

En déplacement à Denain, où il a rendu hommage au député décédé Patrick Roy, François Hollande a fait la joie des photographes avec une photo qui le met peu en valeur.

Capture d'écran de l'avis de suppression diffusé par l'Agence France Presse, qui demande la "coopération" de ses clients pour supprimer le cliché :

Capture d'écran de la demande de suppression adressée par Reuters à ses clients :

Contactée par 20 Minutes, mardi 3 septembre, l’agence de presse a expliqué le pourquoi du retrait d’un tel cliché. Et assure qu’il n’y a eu aucune censure de l’Elysée :

C’est une décision éditoriale de l’agence, qui s’excuse auprès de ses clients.

La photo en question, dont l’AFP a ensuite précisé dans son fil que l’effacement était obligatoire, est l’œuvre de Denis Charlet, photographe de l’AFP à Lille. L’image s’est également retrouvée sur le fil de l’agence Reuters, le photographe ayant travaillé en "pool" pour immortaliser le chef de l’Etat devant un tableau de classe, le jour de la rentrée scolaire.

Avant la suppression des clichés, des internautes, dont le Lab, n’avaient pu s’empêcher de faire un gif à partir de cette série de clichés de François Hollande :

Le sourire de #Hollande pour la rentrée en gif http://t.co/afBK85eNBe (merci @CJosset)

— Adrien Sénécat (@AdrienSnk) September 3, 2013

 
Edit, 10h20 : ajout de la demande de suppression formulée par Reuters et de tweets.

Du rab sur le Lab