Quand la candidate FN de l'Oise se qualifie pour le second tour des législatives : "Oh putain, c'est la gloire, la gloire !"

Publié à 16h47, le 18 mars 2013 , Modifié à 16h50, le 18 mars 2013

Quand la candidate FN de l'Oise se qualifie pour le second tour des législatives : "Oh putain, c'est la gloire, la gloire !"
Capture d'écran, document LCP

INSTANT TELE - "Oh putain ! C'est la gloire, la gloire ..." C'est un document "embedded with"tourné par une caméra de LCP, dimanche 17 mars. 

On y voit le "patron" local du Front national, Michel Guiniot, secrétaire départemental du FN dans l'Oise et conseiller municipal de Noyon, ainsi que la candidate investie par le parti, Florence Italiani, dans une brasserie locale, faisant l'addition des voix des différents bureaux dépouillés. 

Et là, à la faveur d'un coup de fil, le secrétaire départemental, qui cornaque sa candidate, se lâche : 

"

Oh putain ! C'est la gloire, la gloire ..."

Alors l'extrême, comme je l'avais dis, lui, bouffe une grosse part.

Donc nous sommes au deuxième tour. 

Bon ben, écoutez, vous avez le droit de venir boire un coup, on est au Zinc Bleu ... J'ai racheté l'établissement ...

"

On découvre encore dans le document mis en ligne par LCP le court échange entre le cadre local du FN et Jean-Marie Le Pen, lorsque le premier informe le second du résultat. 

Jean-Marie Le Pen se lance d'abord dans ce qui semble être un message de "peut mieux faire" : 

"

Je suis très heureux de ce résultat malgré les abstentions.

Mais je pense que nous ferons beaucoup mieux la prochaine fois ...

"

Avant de se reprendre, et d'évoquer le second tour à venir :

"

Mais peut-être même au deuxième tour, aurons-nous la chance ...

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus