Quand Laurent Wauquiez imagine sa rencontre avec Tintin : entre Churchill et Manif pour tous

Publié à 07h14, le 31 décembre 2013 , Modifié à 07h14, le 31 décembre 2013

Quand Laurent Wauquiez imagine sa rencontre avec Tintin : entre Churchill et Manif pour tous
(Maxppp)

FICTION - "Où sont les Tintins d’aujourd’hui ?" Pour le numéro 7 du mensuel Vanity Fair, daté de janvier 2014, Laurent Wauquiez s’est prêté à un jeu original : inventer et écrire sa rencontre un personnage clé de son enfance. Et le député UMP de Haute-Loire a choisi le héros de BD de Hergé, Tintin.

Dans ce texte, qu’il publie sur son site internet, Laurent Wauquiez imagine ainsi sa rencontre avec le célèbre reporter à la houppette. "Héros de ma jeunesse, référence confuse restée enfouie en moi, Tintin, c’est la part de l’enfant qui sommeille en chacun de nous", écrit-il d’entrée.

Avec autodérision, l’élu s’amuse à s’autoquestionner sur le choix de Tintin plutôt que d’une figure politique ou historique. Un passage qu’il place dans la bouche du personnage :

"

Alors vous vouliez me rencontrer ? Mais vous ne savez pas que quand on est un politique et qu’on veut faire l’important, ce n’est pas avec Tintin qu’on demande un rendez-vous. Il faut prendre De Gaulle, Clemenceau ou Bonaparte, à la rigueur Churchill pour faire chic.

"

Et Laurent Wauquiez de poursuivre la conversation entre lui et le héros de bande-dessinée :

"

Ne faites pas le faux modeste, lui dis-je. Vous savez ce que disait le général de Gaulle : ‘Mon seul rival international, c’est Tintin !'

"

Plus tard dans ce récit fictif, Laurent Wauquiez aborde la question de la place des femmes dans les albums de Tintin. Ou plutôt leur inexistence, la Castafiore ou Peggy mises à part. 

"En somme, vous voulez savoir si je suis gay ?" réplique Tintin à l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy. Et Laurent Wauquiez de faire poursuivre l’explication du personnage :

"

Vous avez trop fréquenté la Manif pour tous. Vous voulez vraiment voir du sexe partout.

La réalité, c’est que je viens d’un univers plutôt pudique et asexué. Eh bien j’assume ! Quant à mon lien avec Tchang, c’est une belle histoire d’amitié.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus