Quand Nicolas Sarkozy pronostique une "branlée" pour l'UMP et une "vague bleu Marine" en 2014

Publié à 20h23, le 30 décembre 2013 , Modifié à 20h24, le 30 décembre 2013

Quand Nicolas Sarkozy pronostique une "branlée" pour l'UMP et une "vague bleu Marine" en 2014

Il n'y aura pas de vague bleue aux prochaines municipales, mais une vague bleu Marine. Cette prédiction, ce n'est pas Marine Le Pen qui la fait, mais Nicolas Sarkozy, ancien président de la République.

Cité par le Canard Enchaîné en kiosques ce 31 décembre, Nicolas Sarkozy assure devant des proches que l'UMP ne prendra pas la ville de Paris et que Marseille risque de passer aux mains des socialistes :

"

L'UMP va se prendre une branlée aux municipales comme aux européennes.

Paris, c'est plié, Marseille risque d'être perdu, il n'y aura que très peu de gains, qui ne contrebalanceront par les pertes de 2008. Le PS va s'en sortir et le Front national gagnera des villes.

"

Conclusion de l'ancien président ? Pas de vague bleue, comme le pronostiquait Jean-François Copé en novembre dernier :

"

Il n'y aura donc pas de vague bleue, et on parlera surtout dans les médias d'une vague bleu Marine.

"

Ça, c'est pour les municipales. Et Nicolas Sarkozy ne serait pas beaucoup plus optimiste quant aux prochaines européennes. L'ancien président attendrait même que ces déculottées électorales soient derrière l'UMP pour faire son retour :

"

Si je reviens, ce ne sera pas avant septembre ou octobre.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus