Redevance étendue aux écrans d’ordinateurs : Aurélie Filippetti a-t-elle parlé trop vite ?

Publié à 16h07, le 02 juillet 2012 , Modifié à 16h11, le 02 juillet 2012

Redevance étendue aux écrans d’ordinateurs : Aurélie Filippetti a-t-elle parlé trop vite ?

VOSTF - "Une piste de réflexions parmi d’autres" : ce lundi 2 juillet, "l’entourage" de la ministre de la Culture assure que l’éventualité d’une  extension de la redevance audiovisuelle aux écrans d’ordination n’est qu’une "piste de réflexion".

Version sous-titrée, cela ressemble très fortement à une manière de faire "marche arrière, toute !".

  1. "En Allemagne, ça se fait déjà ..."

    Sur rtl.fr

    Une piste, juste une piste.

    L'idée d'instaurer une taxe sur les ordinateurs pour contribuer au financement de l'audiovisuel public est "une piste de réflexion parmi d'autres", assure, ce lundi 2 juillet "l’entourage" d’Aurélie Filippetti, la ministre de la Culture et de la Communication, interrogé par l’AFP.

    En langage diplomatique, ces confidences, généralement distillées sous couvert d’anonymat par des membres du cabinet d’un ministre, équivalent … à une manière polie, mais ferme, d’enterrer une sortie un peu trop précipitée d’un ministre.

    Et en l’occurrence,  donc, de revenir sur la proposition évoquée, samedi 30 juin, en milieu de journée, sur RTL, par Aurélie Filippetti.

    La ministre de la Culture et de la Communication assurait en effet que l’éventualité d’étendre la redevance aux écrans d’ordinateurs est une question "qui se pose" : 

    Voici l'argumentaire de la ministre : 

    "Aujourd’hui, il y a des gens qui n’ont pas de télé et qui ont un écran d’ordinateur

    […] Est-ce qu’il faut étendre la redevance à ces écrans quand on n’a pas de télévision ? 

    C’est une question qui se pose."

    Et, relancée sur le sujet, Aurélie Filippetti détaille :

    "Ce serait, évidemment, une redevance par habitation.

    On ne payera pas une redevance si on a un ordinateur et une télé.

    En Allemagne, ça se fait déjà.

    Toutes ces questions, elles sont ouvertes, et ça sera dans le cadre du débat pour 2013."

    A ce jour, chaque foyer fiscal propriétaire d'une ou plusieurs télévision paye la redevance audiovisuelle, aujourd’hui rebaptisée "Contribution à l’audiovisuel public", quel que soit le nombre d'appareils. 

    Elle est de 125 euros en France métropolitaine, et de 80 euros dans les départements d'outre-mer.

Du rab sur le Lab

PlusPlus