Ségolène Royal s'en prend à "l'officine" Opinion Way

Publié à 18h55, le 02 mai 2012 , Modifié à 18h55, le 02 mai 2012

Ségolène Royal s'en prend à "l'officine" Opinion Way
Au premier rang du meeting, dimanche 23 janvier, au Bourget. Photo Gonzalo Fuentes/Reuters

#POINTOFFICINE - Depuis plusieurs jours, Ségolène Royal s'en prend à Opinion Way, qu'elle accuse d'avoir produit un faux sondage, au sortir du débat de 2007, qui aurait provoqué sa défaite "médiatique".

Ce mercredi 2 mai, après avoir qualifié l'entreprise de "faux institut", Ségolène Royal qualifie désormais l'entreprise ... "d'officine".

Soit exactement le terme employé à l'UMP pour décrire Médiapart.

  1. "Le fameux sondage de l'officine Opinionway d'évaluation du débat..."

    Sur dailymotion.com

     "Le fameux sondage de l'officine Opinionway d'évaluation du débat..."

    Et, à son tour, Ségolène Royal se mit à employer le terme "officine", nom qui tourne en boucle depuis plusieurs jours dans les argumentaires de l'UMP pour qualifier le site d'information Mediapart.

    L'ancienne candidate à la présidentielle de 2007 décoche donc le qualificatif à destination d'Opinion Way, un institut de sondage coupable à ses yeux d'avoir fait réaliser, en 2007, une enquête post-débat qui aurait largement contribué à "orienter" les commentaires et les éditoriaux d'après débat.

    Ecoutez son attaque :

    Cette attaque n'est pas nouvelle : nous vous en parlions dès le 30 avril.

    En revanche, Ségolène Royal se contentait alors d'évoquer le "faux institut de sondage Opinion Way" ... et non de l'accuser d'être une officine.

Du rab sur le Lab

PlusPlus