S’il devait choisir entre Marine Le Pen et François Hollande, Jean-Frédéric Poisson ne voterait pas pour le socialiste

Publié à 09h18, le 07 novembre 2016 , Modifié à 09h18, le 07 novembre 2016

S’il devait choisir entre Marine Le Pen et François Hollande, Jean-Frédéric Poisson ne voterait pas pour le socialiste

Le "ni-ni" est toujours la règle chez les Républicains. Mais toute règle souffre de son exception. L’exception, c’est l’élection présidentielle pour laquelle Nicolas Sarkozy a reconnu qu’il préférerait voter François Hollande, "pas de gaieté de cœur", que pour Marine Le Pen si un tel cas de figure se présentait.

Jean-Frédéric Poisson, candidat du PCD à la primaire de la droite, n’est pas sur cette ligne. Pour celui qui a créé la polémique en évoquant la possibilité de voter pour la présidente frontiste plutôt que pour Alain Juppé et qui fustige le "cordon sanitaire" qui existe entre la droite républicaine et l’extrême droite, voter pour un socialiste au-dessus de ses forces.

Invité d’Europe 1 ce lundi 7 novembre, à vingt jours du premier tour de la primaire, le député du parti de Christine Boutin a dit tout le mal qu’il pensait de François Hollande pour qui il ne votera jamais, même contre le FN :

"

Il n’est pas question que je mette un bulletin socialiste dans une urne parce que la manière dont le Parti socialiste, il n’y a pas que le président de la République qui n’a pas fait ça tout seul, a affaibli considérablement la fonction présidentielle. L’un des enjeux pour nous sera de restaurer la force, la puissance, le lustre de l’Etat. Il a affaibli l’ensemble de la société française, il l’a profondément divisée. Donc je ne voterai pas socialiste, je ne l’ai jamais fait, je ne vois pas pourquoi je commencerais à 54 ans. Je n’ai jamais fait partie de ceux qui disaient "ni-ni" comme des camarades des Républicains.

"

Faut-il donc comprendre que Jean-Frédéric Poisson préfère glisser un bulletin Le Pen dans une urne plutôt qu’un bulletin François Hollande ? Il ne faut pas aller trop vite en besogne mais le candidat à la primaire fait comprendre sa préférence :

"

Ça veut dire que si le projet de madame Le Pen était cohérent, et qu’il respecte les valeurs qu’ils sont les miennes, pourquoi pas. Mais comme la probabilité est extrêmement faible sur le sujet, je ne vois pas comment ça serait possible.

"

Il ne se mouille donc pas plus que cela, répétant que les différences avec le FN sont « irréductibles » mais quand même moins marquées qu’avec le PS.

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Entre le FN et la gauche, Jean-Frédéric Poisson choisit le candidat le plus "honnête" 

> Propos ambigus sur un vote FN : la Haute autorité rappelle à l’ordre Jean-Frédéric Poisson  

A LIRE AUSSI SUR EUROPE1.FR :

> Poisson "aimerait voter [Juppé] pour des raisons politiques en plus des raisons morales"  

> Jean-Frédéric Poisson : "c'est le dialogue qui doit primer avec l'islam" 

Du rab sur le Lab

PlusPlus