Suivez le spectacle des #QAG du mercredi 20 mai

Publié à 14h52, le 20 mai 2015 , Modifié à 15h39, le 20 mai 2015

Suivez le spectacle des #QAG du mercredi 20 mai

#QAG – Aujourd'hui, c'est mercredi. Et le mercredi, c'est séance de questions au gouvernement à l'Assemblée nationale. Comme toujours, le Lab vous distille ses moments choisis en direct. 

#Bug

Quand ils posent une questions, les députés se préparent.  Et puis des fois, ils buguent et se mélangent dans leurs fiches. C'est ce qu'il vient de se passer pour la député écolo Danielle Auroi qui, posant une question sur l'immigration, s'est un chouïa perdue dans ses bristols, donnant lieu à un moment de flottement dans l'hémicycle. 



 #Péter un plomb

Forcément, cette séance de questions au gouvernement est marquée par la réforme du collège. Dès la deuxième question, le député UDI Laurent Degallaix a interpellé la ministre de l'Éducation nationale sur le sujet.

D'autres députés profitent de la séance pour réagir sur Twitter. Ainsi l'UMP Daniel Fasquelle qui a publié un message tout en nuance : 

#Colère

Christian Jacob a moyennement apprécié que soit publié, dans la nuit de mardi à mercredi, le décret d'application de la réforme du collège. Très remonté, il demande purement et simplement l'abrogation de cette loi



Mardi, le président du groupe UMP avait demandé que soit organisé un débat sur le sujet à l'Assemblée nationale

#Occupation

Vous vous ennuyez au taf ? Faites comme Axelle Lemaire, secrétaire d'État au Numérique et tweetez donc en anglais.

#Soupçon

Thierry Solère interroge le gouvernement sur la nomination de Stéphane Sitbon-Gomez, très proche de Cécile Duflot, directeur de cabinet de la nouvelle présidente de France Télévisions. Le député UMP parle de "soupçons" qu'il conviendrait d'effacer et rappelle que le président du groupe UMP a demandé la création d'une commission d'enquête sur le dossier.

Une question qui amuse Cécile Duflot.



Fleur Pellerin a appelé l'opposition à ne pas "jeter en permanence le discrédit, la suspicion" sur les institutions. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus