Tour d'Europe des affiches de la haine

Publié à 08h48, le 14 novembre 2011 , Modifié à 10h58, le 14 novembre 2011

Tour d'Europe des affiches de la haine
Image Le Lab

Par

"Choisis ta France". La nouvelle campagne d'affichage du FNJ, la branche jeunesse du Front national, crée actuellement la polémique en opposant une France minée par la violence et la pauvreté à une autre, blanche et apaisée, celle de Marine Le Pen. De grosses ficelles récurrentes dans la stratégie de communication des partis d'extrême droite en Europe. Démonstration en quelques exemples marquants : le Lab est parti à la recherche des affiches xénophobes et/ou racistes qui ont fleuri sur le Vieux continent ces dernières années.

  1. 1

    "Choisis ta France" ...

    "Choisis ta France". Les jeunes du Front national tapent fort avec cette première affiche pour l'élection présidentielle de 2012. On y voit une France coupée en deux : banlieue, pauvreté et violence d'une part, village et sérénité de l'autre. Pour eux, la bataille de la communication a déjà commencé. Dans la vidéo de présentation, un jeune frontiste pointe du doigt le "règne des racailles". 

  2. 2

    ... raillé sur les réseaux sociaux

    L'initiative des jeunes frontistes a rapidement été raillé sur les réseaux sociaux. Particulièrement par le compte Humourdedroite, collectif d'humour politique sur Facebook et Twitter, ciblant spécialement la droite, qui a parodié l'affiche "Choisis ta France" en "Choisis ta race". Ils proposent également un guide de décryptage de l'affiche.

  3. 3

    L'UDC, spécialiste du genre

    Sur rue89.com

    En Suisse, l'UDC, parti d'extrême droite, use et abuse de ces méthodes depuis 40 ans. Le racisme y est affiché sans complexe.  Avec la volonté de jouer sur les réflexes de peur, l'UDC n'hésite pas à bousculer l'émotion des électeurs. Le mouton noir symbolisant l'étranger qui viendrait travailler en Suisse. 

    A lire aussi : 

    L'UDC, des moutons noirs au rangers, sur Le Monde Diplomatique. 

  4. 4

    En Autriche, le "sang viennois"

    Sur lexpress.fr

    Le FPÖ, l'extrême droite autrichienne, a brigué la mairie de Vienne avec un millier d'affiches indiquant "Plus de courage pour notre 'Sang viennois'". Référence à la fameuse valse de Strauss. Ses adversaires y voient une rhétorique nazie. Le leader du FPö de Vienne s'en défend et selon lui, cette expression renvoie en Autriche au souvenir de la Vienne cosmopolite du XIXe siècle. Il a ajouté que la campagne d'affichage n'était pas pas censée cibler "les étrangers" mais ce qui est "étranger à Vienne".

  5. 5

    Le racisme gastronomique de la Ligue du Nord

    "Si alla polenta, no al couscous". En VF : "oui à la polenta, non au couscous". C'est ce qu'affiche la Ligue du Nord, parti d'extrême droite italien. Ce parti ouvertement xénophobe et très conservateur, présent dans le gouvernement de Silvio Berlusconi, s'inspire de Benito Mussolini. Ils veulent couper l'Italie en deux (le ord contre le sud), faire fermer des commerces étrangers et se séparer des travailleurs immigrés. 

    A lire aussi : 

    Rondes noires et chemises grises (Slate) 

  6. 6

    Le raté du BNP

    Sur telegraph.co.uk

    Le BNP, British National Party, tendance d'extrême-droite britannique, a fait campagne en 2009 aux élections européennes sur le rejet des étrangers. Pour illustrer sa campagne, une affiche avec un avion de chasse de la Seconde guerre mondiale titrée : "la bataille de Grande-Bretagne". Manque de chance, l'avion utilisé est un SpitFire polonais. 

    A lire aussi : 

    Le BNP utilise un avion polonais pour une affiche anti-immigration (en anglais)

  7. 7

    Cet article se construit avec vous !

    Vous avez connaissance d'autres affiches de ce type ? Laissez vos liens dans les commentaires, nous les intégrerons dans la page !

Du rab sur le Lab

PlusPlus