"Tu fais chier la terre entière avec ton aéroport": Jean-Marc Ayrault reconnaît l'existence des propos d'Arnaud Montebourg

Publié à 10h57, le 31 mars 2013 , Modifié à 11h00, le 31 mars 2013

"Tu fais chier la terre entière avec ton aéroport": Jean-Marc Ayrault reconnaît l'existence des propos d'Arnaud Montebourg
Juillet 2012, à Bercy (Maxppp).

C'est un mot, un "oui", que Jean-Marc Ayrault lâche au Journal au dimanche, et qui est lourd de sens. Dans l'édition du 31 mars du journal, le Premier ministre reconnaît que la conversation houleuse qu'il a eue avec Arnaud Montebourg a bien eu lieu. Dans le livre Florange, la tragédie de la gauche, on lit notamment que le ministre du Redressement productif a dit à Jean-Marc Ayrault :

"

Tu fais chier la terre entière avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont tout le monde se fout !

Tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes !

"

Des déclarations dont Jean-Marc Ayrault valide aujourd'hui l'existence. Le Journal du dimanche demande alors au Premier ministre si c'est possible de lui parler comme cela et de rester son ministre.

Jean-Marc Ayrault répond :

"

Ce qui compte pour moi, c'est l'action de mon gouvernement pour le redressement du pays, sous l'autorité du chef de l'Etat. Nous sommes une équipe, nous devons jouer collectif.

"

Jeudi soir sur France 2, François Hollande a prévenu: au prochain couac, c'est la porte. Le Journal du dimanche demande alors Jean-Marc Ayrault s'il appliquera ce précepte.

Jean-Marc Ayrault relativise :

"

Quand on demande des efforts aux Français, on doit avoir un comportement exemplaire. Je sais que les ministres travaillent d'arrache-pied au service de l'intérêt général.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus