"Tu fais chier la terre entière avec ton aéroport": Jean-Marc Ayrault reconnaît l'existence des propos d'Arnaud Montebourg

'Tu fais chier la terre entière avec ton aéroport': Jean-Marc Ayrault reconnaît l'existence des propos d'Arnaud Montebourg
Juillet 2012, à Bercy (Maxppp).

C'est un mot, un "oui", que Jean-Marc Ayrault lâche au Journal au dimanche, et qui est lourd de sens. Dans l'édition du 31 mars du journal, le Premier ministre reconnaît que la conversation houleuse qu'il a eue avec Arnaud Montebourg a bien eu lieu. Dans le livre Florange, la tragédie de la gauche, on lit notamment que le ministre du Redressement productif a dit à Jean-Marc Ayrault :

Tu fais chier la terre entière avec ton aéroport de Notre-Dame-des-Landes, dont tout le monde se fout !Tu gères la France comme le conseil municipal de Nantes !

Des déclarations dont Jean-Marc Ayrault valide aujourd'hui l'existence. Le Journal du dimanche demande alors au Premier ministre si c'est possible de lui parler comme cela et de rester son ministre.

Jean-Marc Ayrault répond :

Ce qui compte pour moi, c'est l'action de mon gouvernement pour le redressement du pays, sous l'autorité du chef de l'Etat. Nous sommes une équipe, nous devons jouer collectif.

Jeudi soir sur France 2, François Hollande a prévenu: au prochain couac, c'est la porte. Le Journal du dimanche demande alors Jean-Marc Ayrault s'il appliquera ce précepte.

Jean-Marc Ayrault relativise :

Quand on demande des efforts aux Français, on doit avoir un comportement exemplaire. Je sais que les ministres travaillent d'arrache-pied au service de l'intérêt général.