Un maire quitte l’UDI pour rejoindre le groupe Les Républicains au conseil du Grand Paris

Publié à 08h07, le 09 février 2016 , Modifié à 08h09, le 09 février 2016

Un maire quitte l’UDI pour rejoindre le groupe Les Républicains au conseil du Grand Paris
Le logo de l'UDI © MIGUEL MEDINA / AFP

FALLAIT PAS LE CHERCHER - Les compositions de listes électorales apportent toujours leur lot de déceptions et de vexations.  Dernière grosse bouderie en date, la prise de distance du maire de Vaujour (Seine-Saint-Denis) Dominique Bailly avec le groupe UDI, au profit de Les Républicains au conseil du Grand Paris. L’élu motive sa décision par la volonté de "défendre sa commune" et "la représenter utilement" dans les colonnes du Parisien le 8 février :

 

L’organisation métropolitaine nécessite que chaque maire puisse défendre sa commune et donc se donner les moyens de la représenter utilement. En conséquence, je rejoins le groupe LR-DVD au Conseil de la métropole.

 

L’élu de de Seine-Saint-Denis assure avoir pris sa décision dès le mois d’octobre, lorsqu’il a compris qu’il ne figurerait pas sur les listes Les Républicains - Modem - UDI pour les élections régionales. Comble de la trahison, Dominique Bailly affirme que ce sont des personnes étrangères à sa famille politique qui lui ont révélé le pot aux roses. "Je ne suis pas une marionnette", claironne aujourd’hui le maire de Vaujour, qui a toutefois attendu prudemment l’élection de Valérie Pécresse à la tête de la région Île-de-France avant de franchir le pas. Dominique Bailly cultive toutefois le paradoxe et affirme qu’il n’a pas quitté l’UDI pour autant.

La sortie de Dominique Bailly ne semble pas émouvoir outre-mesure le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde. Le départ de Dominque Bailly de l’UDI semble d’ailleurs être acté pour le chef de file des centristes : "Dominique Bailly a quitté l’UDI il y a quatre mois car il n’a pas été retenu comme candidat aux élections régionales".

Du rab sur le Lab

PlusPlus