La chanson qui voit Jean-Marc Ayrault président de la République

Publié à 17h39, le 10 juillet 2013 , Modifié à 12h39, le 11 juillet 2013

La chanson qui voit Jean-Marc Ayrault président de la République
Jean-Marc Ayrault à l'Elysée. (MaxPPP)

RIMES RICHES - C'est une chanson d'amour d'un lycéen du Sud de la France qui voit le premier ministre, en "demi dieu", devenir président de la République.

"Tout le peuple de Nantes, les jeunes comme les vieux, saute de joie et avec ferveur chante, l'ascension incroyable, de son demi dieu", chante ainsi Basile Imbert avec son frère, Loris, à la batterie.

Puis "Les Kennedy", le nom du groupe, entonnent : 

Voici Jean-Marc Ayrault, l'inconnu de l'équation, débouler à Matignon en toute discrétion. 

De lentes années de labeur ont fait de lui l'homme que pouvait attendre tout le pays (bis)

Un morceau des Kennedy à écouter ci-dessous : 

Au Lab, Basile, jeune compositeur de 18 ans explique "bien aimer Jean-Marc Ayrault et avoir voulu faire une chanson pour lui dire". L'origine de cette chanson ? Ce passionné de politique a été inspiré par la cote de popularité du Premier ministre et … par Didier Wampas :

L'idée de cette chanson m'est aussi venue parce que j'ai vu une vidéo de Didier Wampas qui disait que la guitare était un instrument d'escroc parce qu'on pouvait faire une chanson avec trois accords. Alors je me suis lancé ... 

Pas militant, le jeune homme affiche une certaine sympathie pour Ségolène Royal :

Je ne milite pas, pas encore, mais je m'intéresse beaucoup à la politique, depuis le collège, j'avais une certaine affinité politique pour Ségolène Royal, née pendant la campagne présidentielle.

Basile Imbert raconte d'ailleurs avoir écrit une lettre à la présidente de la région Poitou-Charente il y a quelques jours, après avoir raté l'admission à Science Po. "J'avais besoin de parler à quelqu'un d'un échec honnorable, j'espère qu'elle me répondra", confesse-t-il.

Et il faut croire que la politique l'inspire particulièrement à l'heure de composer. Le prochain titre des Kennedy sera consacré aux Identitaires. "Le point de vue d'une fille qui sort avec un identitaire", explique Basile, qui précise habiter dans le Gard, "département qui place Marine Le Pen en tête". 

"Jean-Marc Ayrault va nous sortir de la dèche. Avec lui on va même sauver la Grèce. La Merkel va même prendre une sacrée pêche", poursuit celui qui, sur Twitter, se montre admiratif du premier ministre, retweete l'Elysée et pense à Lionel Jospin le 21 avril.

Conclusion du jeune homme, qui vient d'obtenir son bac ES, mention Très bien, à Saint-Christol-lès-Alès  :  

Jean-Marc président de la République. Le chef du gouvernement à l'Elysée. (bis)

"Et on a beau dire que tu n'es qu'un pion, sur l'échiquier de François, le grand patron, ton poste n'est peut être qu'un CDD mais nous on sait, Jean-Marc, que tu es déterminé", chante-t-il aussi en tutoyant le premier ministre.

Une chanson composée pendant les révisions pour le bac, comme le faisait remarquer son auteur au locataire de Matignon, en lui envoyant le lien, via Twitter : 

Dans les faits, il admet au Lab avoir un peu triché : la chanson a été composée pendant les révisions du bac de français, en mai et juin 2012.

[Coulisses] Les deux frères ont d'ailleurs partagé sur Facebook les photos de l'enregistrement de leur chanson dans un studio à Alès (Gard).

Paul Larrouturou et Ivan Valerio. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus