Une "plume" du ministère de la Culture nommée secrétaire générale adjointe du collectif culture du FN

Publié à 09h01, le 02 juin 2015 , Modifié à 09h01, le 02 juin 2015

Une "plume" du ministère de la Culture nommée secrétaire générale adjointe du collectif culture du FN

DOCUMENT - Séquence culture en cours pour Marine Le Pen. Ce mardi 2 juin, la présidente du FN et Sébastien Chenu, prise de guerre de l’UMP devenue délégué du Rassemblement bleu marine, vont présenter le Collectif Culture et Libertés, le tout beau tout neuf collectif thématique du Front national, lancé sous le parrainage du député RBM Gilbert Collard.

Dans la composition de son conseil d’administration ne figurent pas de têtes d’affiche mais quelques personnalités du FN, ainsi que d’autres "anonymes" du monde de la Culture qui ne sont pas forcément encartées au FN ou au RBM. Figure également une fonctionnaire du ministère de la Culture, Pauline Decot, qui officie comme secrétaire générale adjointe de ce collectif frontiste, peut-on lire sur le document recensant les membres de ce Conseil d’administration et que le Lab a pu consulter.

Dans sa présentation sur ce document, Pauline Decot se présente ainsi :

DEA de langue et littérature russe, diplôme supérieur d’art lyrique, conseillère juridique à l’opéra du Rhin, rédacteur au ministère de la Culture, « plume » au ministère de la Culture.

Dans un rapport d’activité 2003 du ministère de la Culture et de la Communication, disponible sur Internet, Pauline Decot est présentée comme dirigeant le service "Secrétariat de rédaction".

Autre trace de Pauline Decot au sein du ministère présente sur internet, le magazine Culture Communication, qui est le magazine du ministère. Dans le numéro 208 de février 2013, on y voit celle qui est proche du FN faire partie du comité de rédaction et auteure de plusieurs articles, dont un sur les "racines de notre patrimoine musical" ou un autre sur "les Archives nationales entre refondation et révolution".

Voir la composition du Conseil d’administration du Collectif Culture et Libertés du Front national :

Du rab sur le Lab

PlusPlus