Trierweiler s'invite dans le duel Falorni-Royal

Publié à 11h58, le 12 juin 2012 , Modifié à 13h23, le 12 juin 2012

Trierweiler s'invite dans le duel Falorni-Royal
Image Antoine Bayet

Par

TWEET - La compagne de François Hollande a appporté, ce mardi 12 juin, un soutien très appuyé au candidat dissident du Parti socialiste face à Ségolène Royal, à La Rochelle.

  1. 1

    "François me fait totalement confiance, sauf sur mes tweets"

    Sur twitter.com

    La compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, a apporté, ce mardi 12 juin, un soutien très appuyéà Olivier Falorni, candidat socialiste dissident dans la première circonscription de Charente-Maritime, sur son compte twitter :

    Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité,qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d'années dans un engagement désintéressé.

    Valérie Trierweiler a confirmé cet encouragement à l'opposant de Ségolène Royal, en répondant "oui", à "un SMS de l'AFP" qui l'interrogeait sur l'authenticité de ce message.

    Olivier Falorni, d'après la journaliste du Figaro Solenn de Royer, s'est dit de son côté "heureux et touché" par ce "message d'amitié".

    Avant de détailler :

    "C'est un beau message d'amitié, de soutien personnel, ça fait évidemment plaisir dans un contexte ou je subis beaucoup de coups, beaucoup d'attaques injustes.Donc, voilà, je me réjouis de ce petit mot, de ce soutien amical."

    Thomas Wieder, le journaliste du Monde qui suit l'Elysée, raconte l'échange qu'il a eu, en fin de matinée, avec un "conseiller" de l'Elysée :

    "Je suis scotché. Je m'attendais à des crises gouvernementales mais pas conjugales."

    Cette prise de position intervient dans un contexte particulier : Olivier Falorni, l'ancien patron de la Fédé socialiste de Charente-Maritime, se maintient au second tour, dans un duel avec Ségolène Royal, qui est, elle, soutenue par l'appareil du parti.

    François Hollande lui-même a apporté son soutien à son ancienne compagne, acceptant de figurer en photo sur sa profession de foi :

    La piste d'un "piratage" a un temps été évoquée dans les réactions, y compris dans les réactions de certains poids lourds politiques, à propos de ce tweet, dont on sait qu'il a été envoyé depuis un iPhone, une pratique correspondant aux usages de Valérie Trierweiler.

    Prémonitoire ?

    Le 24 avril, à quelques jours du premier tour : dans une interview à Femme Actuelle, Valérie Trierweiler détaillait sa place dans la campagne Hollande, et livrait cette confidence :

    "François me fait totalement confiance, sauf sur mes tweets"

  2. 2

    Les réactions politiques sur twitter

    De twitter part l'information, sur twitter se font les premières réactions. Le Lab récapitule - du plus récent au plus ancien - les tweets des personnalités de droite comme de gauche.

    [17h30] Thierry Mariani, ancien ministre des Transports, s'improvise Jean de La Fontaine... et compare Valérie Trierweiler à une mante religieuse:

    Jean de La Fontaine inédit : Le changement, c'est quand une mante religieuse devient plus forte que tout un troupeau d'éléphants

    — Thierry MARIANI (@ThierryMARIANI) Juin 12, 2012

    [17h00] Nadine Morano, silencieuse jusque-là, y va de son tweet:

    Vous regrettez Sarkozy...vous regretterez Carla aussi !!

    — Nadine Morano (@nadine__morano) Juin 12, 2012

    [13h45] Marine Le Pen reprend la polémique:

    Mme Trierweiler réglant ses comptes avec l'ex de son compagnon, accessoirement Président de la République. Juste pitoyable... Ça promet...

    — Marine Le Pen (@MLP_officiel) Juin 12, 2012

    Vengeur, l'ancien secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau profite de "l'affaire" Trierweiler pour revenir sur son propre cas:

    À ceux qui m' attaquent haineusement et souvent avec de courageux pseudos sur Twitter, une question: vont ils agir de même avec V Trierweiler?

    Une heure après son premier tweet ["Cette intervention risque d'être mal comprise"], Michèle Delaunay tente de se rattraper et parle de "piratage":

    @PierreDeruelle ne négligeons pas la possibilité d'un piratage malveillant.

    ou encore

    @KoliaDelesalle ne négligeons la possibilité d'un piratage du site de @valtrier

    Point Vaudeville également dans un tweet de Roger Karoutchi, sénateur UMP des Hauts-de-Seine:

    Trierweiler soutient Falorni contre Royal le jour où Aubry va soutenir celle ci. 1ere dame contre 1ère secrétaire .La Cour? Vaudeville?Pitié!

    Le député UMP Alain Joyandet, ancien secrétaire d'Etat à la Coopération, y va de son trait d'humour sur Twitter.

    Soutien de trierweiler? à Falorni: si le ridicule tuait, Jean-Pierre Bel serait Président de la République!

    Petite explication de blague: Jean-Pierre Bel étant président du Sénat, la loi veut qu'il devienne président par intérim en cas de décès du président élu. Alain Joyandet trouve donc simplement ce tweet de Valérie Trierweiler... ridicule.

    L'idée d'un "Vaudeville" tourne à l'UMP, repris par le député-maire Jean-Christophe Lagarde dans un tweet:

    La Rochelle créé un vaudeville à l'Elysée. L'ex du Président est poursuivie par la haine de l'actuelle. Une présidence normale ou théâtrale?

    Après confirmation de l'authencité du tweet, le député UMP Eric Ciotti y va de son commentaire:

    Tweet de @valtrier : le vaudeville entre à l'Elysée

    — Eric CIOTTI (@ECiotti) Juin 12, 2012

    A droite, Valérie Pécresse s'interroge sur un éventuel piratage:

    C'est un fake? "@valtrier: Courage à Olivier Falorni qui n'a pas démérité, qui se bat aux côtés des rochelais depuis tant d' années"

    — Valérie Pécresse (@vpecresse) Juin 12, 2012

    [12h] La première personnalité politique à réagir est socialiste. Il s'agit de la candidate en Gironde Michèle Delaunay

    @delateuranonyme @valtrier cette intervention risque d'être mal comprise

    — Michèle Delaunay (@micheledelaunay) Juin 12, 2012

  3. 3

    Fake et détournements ...

    Un tweet, une avalanche de réactions, et ... un fake. La compagne de François Hollande a son faux compte sur le réseau social. Et il a un certain succès. 

    Je ne vois pas ou il y a polémique quand il y a légitimité d'un candidat. Olivier Falorni méritait le respect, pas l'exclusion !

    a lancé sur Twitter ce faux compte. Un tweet retweeté plus de 50 fois. 

    Sembable au véritable compte de Valérie Trierweiler, celui-ci copie sa photo et sa bio et profite d'un rapprochement typograhique dans le nom.

    Les détournements parodiques se sont aussi multipliés. Avec plus ou moins d'humour : 

     

     

     

     Pour suivre Valérie Trierweiler, 

Du rab sur le Lab

PlusPlus