VIDÉO - Ce cas de figure exceptionnel dans lequel Henri Guaino pourrait adhérer à la CGT

Publié à 15h32, le 16 mars 2017 , Modifié à 15h34, le 16 mars 2017

VIDÉO - Ce cas de figure exceptionnel dans lequel Henri Guaino pourrait adhérer à la CGT
Henri Guaino
Image Etienne Baldit


HENRI LE ROUGE - Invité jeudi 16 mars de .pol, la webémission du Lab en partenariat avec Le JDDL'internaute et Le Huffington Post, Henri Guaino s'est prêté au jeu du "tu préfères... ?", qui consiste à choisir entre deux propositions a priori inacceptables. Parmi 5 dilemmes, il y a le suivant : "Vous préférez adhérer à la CGT ou au syndicat de la magistrature ?" [NB : pour ceux qui l'ignoraient, le député LR des Yvelines a *un peu* de mal avec certains juges.]

Et voici sa réponse :

[Rire] Je veux pas avoir à choisir entre l'un et l'autre. Vous savez, moi je veux la disparition des syndicats dans la magistrature, je pense qu'ils pourrissent l'objectivité de la justice. Donc voilà... Mais si j'avais à choisir, le couteau sous la gorge, je préférerais adhérer à la CGT, voilà.

Et voilà, il y a donc une situation au monde, certes unique, dans laquelle Henri Guaino pourrait rejoindre les rangs de la centrale syndicale. Étonnant, non ?

Autre dilemme : être privé de l'usage de la parole ou ne plus jamais pouvoir s'énerver (ce qui fait partie des modes d'expression caractéristiques d'Henri Guaino). Eh bien sachez que dans ce cas de figure, il préfère "se taire" pour l'éternité plutôt que de ne plus pouvoir s'exprimer avec ce qu'il préfère qualifier de "passion" :

Mais ça dépend ce qu'on appelle 'énervé'. Si c'est parler sans passion... pfff, je préfère me taire, pas être privé de l'usage de la parole mais me taire délibérément. Ça n'a aucun intérêt. Qu'est-ce que c'est que ces débats aseptisés, on peut jamais rien dire... Mais oui mais l'indignation, la colère, la passion, ça fait partie de la vie.

Une séquence à revoir en vidéo :





Du rab sur le Lab

PlusPlus