Vidéo : le "chant d'amour" de François Hollande à Benyamin Netanyahou

Publié à 21h31, le 26 novembre 2013 , Modifié à 21h31, le 26 novembre 2013

Vidéo : le "chant d'amour" de François Hollande à Benyamin Netanyahou
(Canal Plus)
Image Ivan Valerio

Par

Du 17 au 19 novembre, François Hollande était en Israël en voyage officiel. L'occasion de déclarer "le soutien indéfectible" de la France à l'Etat hébreu, notamment sur le dossier du nucléaire iranien, mais aussi d'appeller à partager Jérusalem et arrêter la colonisation.

Pour cette première visite, le président de la République a été reçu par son homologue Benyamin Netanyahou pour un dîner privé. "Une lune de miel", explique ce 26 novembre le Grand journal de Canal Plus, qui diffuse un extrait d'une vidéo de ce moment. 

Une vidéo qui n'avait pas encore été diffusée sur une chaîne française, précise le chroniqueur de l'émission, Karim Rissouli. 

La scène : François Hollande, Benyamin Netanyahou, et leurs compagnes autour de la table. Et le chef de l'Etat prend la parole au micro pour souligner son amitié pour le dirigeant israelien : 

Si on m'avait dit que je viendrais en Israel, et qu'en plus de faire de la diplomatie, j'aurai été obligé de chanter … je l'aurai fait ! Pour l'amitié entre Benjamin et moi même. J'aurai toujours trouvé un chant d'amour pour Israel et pour ses dirigeants. 
















Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo


Le Grand Journal du 26/11/13 - Part. 2

Une scène étonnante alors que le chef de l'Etat français est socialiste et que Benyamin Netanyahou incarne plutôt la droite dure d'Israel. Le chroniqueur de Canal Plus explique avoir eu l'entourage de François Hollande qui aurait préféré que cette vidéo reste privée et regrette qu'elle ait été rendue publique. 

Dans une version plus longue de la vidéo, diffusée dès le lendemain du dîner sur un site de partage de vidéos, le chef de l'Etat raconte aussi avoir "passé une très belle soirée" : 

Si on m'avait dit que je viendrais en Israel, et qu'en plus de faire de la diplomatie, j'aurai été obligé de chanter … je l'aurai fait ! Pour l'amitié entre Benjamin et moi même. Pour Israel et pour la France, même en chantant aussi mal que je chante, car je chante mal. J'aurai toujours trouvé un chant d'amour pour Israel et pour ses dirigeants. On a passé une très belle soirée, inoubliable. Maintenant on ne pourra voir que la vie en rose.


Invité sur le plateau de Canal Plus, François Baroin juge que cette vidéo peut être mal interprêtée et ne partage pas le petit mot du président de la République à Benyamin Netanyahou : 

-Est-ce que vous auriez utilisé les mêmes mots ? - Je ne pense pas, non. Il doit très ennuyé de la diffusion de cette partie privée de son déplacement. Je ne suis pas président de la République mais ça peut être très mal interprêté. Je suppose qu'il y aura des commentaires.

Du rab sur le Lab

PlusPlus