VIDÉO - Marine Le Pen estime que les Français l’ont "désignée" cheffe de l’opposition à la présidentielle

Publié à 15h29, le 31 octobre 2017 , Modifié à 17h21, le 31 octobre 2017

VIDÉO - Marine Le Pen estime que les Français l’ont "désignée" cheffe de l’opposition à la présidentielle
Marine Le Pen s'autoproclamant cheffe de l'opposition. © Capture d'écran LCP.
Image Sébastien Tronche


La majorité absolue d’Emmanuel Macron à l’Assemblée nationale n’a d’égal que son nombre d’opposants. Des Insoumis de Jean-Luc Mélenchon au Front national de Marine Le Pen, en passant par les socialistes, les communistes et les Républicains, tous revendiquent le rôle de principal opposant à La République en marche. Mais Marine Le Pen a un argument imparable pour expliquer pourquoi ce rôle lui est dévolu, malgré sa relative discrétion et l’absence de groupe parlementaire frontiste au Palais Bourbon.

Invitée de LCP avant les questions au gouvernement ce mardi 31 octobre, Marine Le Pen a ainsi expliqué que les Français l’avaient "désignée" elle comme cheffe de l’opposition lors de l’élection présidentielle :

Les journalistes veulent toujours trouver quelqu’un d’autre. Mais les Français ont décidé qui était la cheffe de l’opposition. Ils l’ont décidé lors du second tour de l’élection présidentielle en me portant à ce second tour. La logique des institutions veut que pendant la présidentielle soit élu le Président mais soit aussi en quelques sortes désigné le chef de l’opposition. Les Français ont choisi.

Une sortie à voir en vidéo ci-dessous :



En résumé, l’élection présidentielle sert donc à voter pour le chef de l’Etat et à choisir le principal opposant en la personne du finaliste. Une certaine vision de l’élection présidentielle. Et ce, même si le FN s’est planté aux élections législatives, ne faisant élire que huit députés et qu'il est admis que le chef de l'opposition est d'ordinaire le patron du principal parti d'opposition représenté à l'Assemblée nationale.

"Nous sommes dans un monde médiatique où l’outrance fait beaucoup parler, où l’outrance fait le buzz", développe la députée FN pour qui, "le tout, ce n’est pas d’être perçu comme le chef de l’opposition. "Le tout, c’est de représenter une alternative crédible", poursuit-elle assurant que le projet du FN avait été choisi comme tel. Et pour preuve, elle avance le fait que Laurent Wauquiez, favori pour la présidence de LR, "parle" comme elle voire lui "rend hommage". "C’est si vrai que nous avons réussi à convaincre les Républicains qui aujourd’hui disent la même chose que nous", affirme encore la présidente du FN.

Du rab sur le Lab

PlusPlus