VIDÉO - Muselier dénonce les mandats "de trop" de Gaudin à Marseille dont un de "cohabitation politico-mafieuse avec Guérini"

Publié à 09h43, le 24 janvier 2018 , Modifié à 09h43, le 24 janvier 2018

VIDÉO - Muselier dénonce les mandats "de trop" de Gaudin à Marseille dont un de "cohabitation politico-mafieuse avec Guérini"
Renaud Muselier. © Capture d'écran Public Sénat.
Image Sébastien Tronche


Ça y est, à deux ans de l’échéance, la compétition est lancée. Qui pour succéder à Jean-Claude Gaudin, inamovible maire LR de Marseille depuis 1995 qui a annoncé qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat en 2020 ? Il y a d'un côté l'hypothèse Castaner. Mais à droite ? Président de la région PACA, où il a remplacé Christian Estrosi, Renaud Muselier fait partie des impétrants. Ancien premier adjoint de Jean-Claude Gaudin, l’ancien ministre ne cache plus depuis des mois sa prise de distance avec l’édile de la cité phocéenne.

Invité de Public Sénat ce mercredi 24 janvier, Renaud Muselier sort l’artillerie lourde pour dénigrer la fin de règne de Jean-Claude Gaudin. "Le maire de Marseille, qui veut imprimer l’image d’un grand maire, montrera que la fin de son mandat, il a été un mauvais maire", lance l’élu LR avant de dénoncer avec violence les "deux mandats" de trop de Jean-Claude Gaudin, dont un de "cohabitation politico-mafieuse avec Guérini" :

Deux mandats de trop ! Le mandat précédent était un mandat de cohabitation politico-mafieuse avec monsieur Guérini. Et deuxième mandat, celui-là, ne sert à rien. Ça fait deux mandats pour rien.

Une saillie à voir en vidéo isolée par Public Sénat :



Une sortie assumée puisque le président de PACA l’a également tweetée avec son compte perso :



Pour autant, même s’il insiste sur le fait qu’il a "un programme pour Marseille", "un projet pour Marseille", Renaud Muselier martèle qu’il n’est "pas candidat". Pour l’instant. Mais fait valoir son CV bien rempli pour distiller l’idée qu’il serait le profil idéal :

Je suis président de la région jusqu’en 2021, je compte le rester. Mais moi j’ai un programme pour Marseille. J’ai un projet pour Marseille. J’ai grandi là-bas, je ne laisserai pas faire n’importe quoi. J’ai été 20 ans premier adjoint, 20 ans député, je suis président d’une très grande région, et ancien ministre, deux fois, j’ai un peu d’expérience.

En septembre 2016, Renaud Muselier tapait déjà sur Jean-Claude Gaudin estimant qu’il ne voulait "pas d’un successeur de droite pour marquer l’histoire de la ville". Plus récemment, en septembre 2017, il accusait Jean-Claude Gaudin de "manipuler les uns et les autres"

Du rab sur le Lab

PlusPlus