Wallerand de Saint Just reproche à Valérie Pécresse un "apartheid" contre les élus FN en Ile-de-France

Publié à 09h26, le 26 janvier 2016 , Modifié à 09h26, le 26 janvier 2016

Wallerand de Saint Just reproche à Valérie Pécresse un "apartheid" contre les élus FN en Ile-de-France
Wallerand de Saint Just. © MIGUEL MEDINA / AFP

APARTHEID – Pour la première session du conseil régional d’Ile-de-France, désormais présidé par Valérie Pécresse, les élus FN ont eu la surprise de voir les sièges autour d’eux vacants. Vides. "Ce n’est pas notre faute, personne ne veut s’asseoir à côté d’eux", expliquait la présidence de région face à cette politique de "la chaise vide".

Mais ça, Wallerand de Saint Just, président du groupe FN au conseil régional d’Ile-de-France, ne l’accepte pas. Il veut défendre ses ouailles et a ainsi écrit à Valérie Pécresse, comme le relaye le Front national dans un communiqué ce mardi 26 janvier, pour dénoncer ce qu’il compare à une politique "d’apartheid". D’autant plus que la situation de "la chaise vide" s’est également reproduite en commission.

En mode "Calimero", l’élu d’extrême droite écrit ainsi :

"

A ma demande (renouvelée et assez véhémente) d’explications et devant mes protestations, vous vous êtes bornée à préciser ceci : "effectivement, nous avons reçu une demande de chaise vide".

"

Il poursuit, dénonçant une différenciation entre les élus et une "humiliation" des élus frontistes :

"

Vous avez exactement agi comme dans un pays d’apartheid : vous considérez que des êtres humains de seconde zone n’ont pas les mêmes droits que les autres élus et doivent être, physiquement, tenus à l’écart.

"

Et de conclure :

"

Cet espace, où vous tendez à vouloir dégrader les élus du Front national dans cette assemblée, en instituant une zone d’exclusion, une espèce de "vide sanitaire", est proprement grotesque. Toutefois, il restera ainsi pendant six ans…

"

A LIRE AUSSI SUR LE LAB :

> Où l'on apprend que personne ne veut s’asseoir à côté des élus FN au conseil régional d'Île-de-France 

Du rab sur le Lab

PlusPlus