Après les propos de Roger Cukierman, le député PS Alexis Bachelay appelle François Hollande à ne pas se rendre au dîner du Crif

Publié à 12h44, le 23 février 2015 , Modifié à 13h04, le 23 février 2015

Après les propos de Roger Cukierman, le député PS Alexis Bachelay appelle François Hollande à ne pas se rendre au dîner du Crif
Alexis Bachelay © MATTHIEU ALEXANDRE / AFP

Invité d'Europe 1, lundi 23 février, le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Roger Cukierman, a estimé que "le Front national est un parti qui ne commet pas de violences", puisqu'aujourdhui "toutes les violences sont commises par des jeunes musulmans". Le président de l'organisation représentative a par ailleurs estimé que Marine Le Pen était "irréprochable personnellement", même si le FN restait "un parti à éviter." Une sortie qui a fait bondir le député socialiste des Hauts-de-Seine Alexis Bachelay. Invité de LCI, le parlementaire a dénoncé des "propos graves et scandaleux". Il explique:

D'abord parce qu'il se transforme en allié objectif du Front national. Il le dédouane de son passé antisémite en disant que Marine Le Pen serait différente de son père, alors qu'elle n'a jamais condamné aucun des dérapages antisémites de son père. Ensuite, il fait un amalgame odieux entre des actes antisémites qu'il attribue exclusivement à une catégorie de personnes qu'il désigne par leur religion. Moi ça me choque.

Et d'accuser Roger Cukierman d'"ethniciser" les violences antisémites, en faisant un lien avec la religion musulmane:

 

Il attribue à travers une religion des faits criminels et il fait un lien. Il ethnicise. Vous vous rendez compte?

 

Pour le député socialiste, les propos de Roger Cukierman appellent une réponse ferme et unanime de la classe politique. Les élus doivent "boycotter le prochain dîner du crif" -justement prévu lundi soir-, François Hollande le premier. Le député explique pourquoi au cours d'un échange avec l'élu UMP Jérôme Dubus:

- Alexis Bachelay: Si j'étais invité au dîner du Crif je n'irasi pas. Je n'irais pas cautionner quelqu'un qui ouvre la porte au Front national.



- Jérôme Dubus : Dites ça à François Hollande...



- Alexis Bachelay: Mais je luis dis. Je lui dis à travers cette tribune ce matin. Et je le dirai publiquement.

 

Une injonction que le député a réitérée depuis son compte Twitter:

VIDEO - Le passage sur Europe 1 de Roger Cukierman:


L’islamo-fascisme, "ça correspond assez bien à...par Europe1fr

Du rab sur le Lab

PlusPlus