Emissions politiques dominicales : une écrasante présence masculine

Publié à 13h01, le 23 février 2015 , Modifié à 13h23, le 23 février 2015

Emissions politiques dominicales : une écrasante présence masculine
© Graphiques le Lab par Infogram.

Déficit de femmes politiques dans les médias? Le Lab l'avait déjà remarqué lors du classement annuel de ses squatteurs de matinales (les personnalités politiques les plus interviewées le matin), trois-quarts des invités sont des hommes. Le ratio tombe un peu plus lorsqu'on ne s'intéresse qu'aux invités des émissions politiques du dimanche.

C'est Laurence Rossignol, secrétaire d'Etat à la Famille, qui l'a souligné avec ironie le 22 février en se basant sur les invités du jour, annoncés comme chaque dimanche dans le JDD :



Mais qu'en est-il précisément ? Le Lab a classé les personnalités politiques interviewées le dimanche soir sur France inter, RTL, BFMTV, iTélé et France 5 (que l'on peut retrouver dans notre multiplex hebdomadaire dominical) ainsi que le dimanche matin dans le Grand rendez-vous Europe1/ iTélé / Le Monde, le tout depuis la rentrée politique du 7 septembre 2014 et jusqu'au 22 février 2015.

Résultat, sur 25 dimanches, plus de 80% des invités sont des hommes et moins de 20% des femmes. (voir graphique ci-dessous)

Dans le détail, c'est Xavier Bertrand qui se retrouve en tête avec 8 invitations depuis septembre. Le député de l'Aisne n'est pourtant que 39e dans notre classement annuel des squatteurs de matinales. On trouve également deux femmes dans le quatuor de tête avec 6 passages chacune : Ségolène Royal et Marine Le Pen. Les femmes politiques se font ensuite beaucoup plus rares dans la suite du classement, hormis 3 passages pour NKM et 2 invitations pour Valérie Pécresse.

On constate également que, contrairement aux matinaliers, la liste des invités du dimanche est assez restreinte avec seulement 52 personnalités différentes sur 25 dimanches (et 6 émissions à chaque fois). Les dimanches sont donc très prisés par Xavier Bertrand mais aussi Jean-Christophe Cambadélis, Bruno Le Maire, Christian Estrosi, François Bayrou, Jean-Luc Mélenchon, Julien Dray ou Pierre Moscovici.

Voyez plutôt :

 

Lors de notre classement annuel en janvier 2015, le taux de présence des femmes dans les matinales était de 24% contre 76% pour les hommes. L'UMP était le parti le moins paritaire avec plus de 4 invitations sur 5 accordées à des hommes :



Cliquez ici pour zoomer.

Du rab sur le Lab

PlusPlus