Attentat à Charlie Hebdo : le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, parle d’un "11 septembre européen"

Publié à 07h54, le 08 janvier 2015 , Modifié à 07h54, le 08 janvier 2015

Attentat à Charlie Hebdo : le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, parle d’un "11 septembre européen"
Claude Bartolone. © PATRICK KOVARIK / AFP

"Un 11 septembre de la pensée libre." C’est ainsi que le dessinateur Plantu a qualifié l’attentat du 7 janvier 2015 à Charlie Hebdo. Treize ans après les attentats du 11 septembre à New-York, la classe politique française a comparé les deux événements alors que pour la première fois depuis ces attentats aux Etats-Unis, la France sera ce 8 janvier en deuil national.

Ainsi, selon des propos rapportés par Le Parisien de ce jeudi 8 janvier, le président socialiste de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, a estimé :

C’est un 11 Septembre européen.

Un parallèle également établi par la députée PS de Montpellier, Anne-Yvonne Le Dain, relayant la réaction, en français dans le texte, de l’Américain John Kerry :

Mais il n’y a pas qu’à gauche que cette comparaison entre les deux attentats a été faite. Ainsi le bras droit d’Alain Juppé, Gilles Boyer :

Même son de cloche du côté du sénateur UMP de la Côte-d’Or, Alain Houpert, appelant à « refuser le chaos » et parlant lui de « 11 septembre français » :

Du rab sur le Lab

PlusPlus