Bruno Le Maire répond à Hervé Mariton qui lui reproche de raconter dans ses livres comment sa femme lui "caresse le sexe"

Publié à 13h28, le 17 septembre 2014 , Modifié à 13h46, le 17 septembre 2014

Bruno Le Maire répond à Hervé Mariton qui lui reproche de raconter dans ses livres comment sa femme lui "caresse le sexe"
Bruno Le Maire © REUTERS/Charles Platiau

DROIT DE RÉPONSE – La bataille est rude entre les deux candidats à la présidence de l'UMP, Hervé Mariton et Bruno Le Maire... en tous cas tant que Nicolas Sarkozy n'a pas fait acte de candidature. En attendant, les deux impétrants combattent. Et sur un terrain plutôt inattendu : la littérature.

Début septembre, Hervé Mariton avait attaqué son collègue de l'UMP à propos de l'un de ses anciens ouvrages. Voici ce qu'il avait dit au Point:

Moi, dans mes livres, je ne raconte pas comment ma femme me caresse le sexe. Je présente un réel projet.

Invité de LCI ce mercredi, Bruno Le Maire a donc répondu au député de la Drôme :

Je veux remercier Hervé Mariton de faire de la publicité pour un ancien livre, 'Le Ministre', et par ailleurs je lui enverrai le livre que j'ai écrit il y a quelques années où je présente un vrai projet, des vraies valeurs pour la politique, qui me paraissent nécessaires. Je défends l'idée de mémoire, l'idée d'autorité, sur le rétablissement de l'autorité. [...] Je l'enverrai à Hervé Mariton pour qu'il voit qu'il m'arrive aussi de réfléchir.

La séquence est à voir en vidéo ci-dessous : 



Le Ministre, aka Dominique de Villepin que Bruno Le Maire conseillait lorsqu'il était ministre des Affaires étrangères, a été publié en 2004. Dans un court passage, il raconte un séjour à Venise avec sa femme. Les mots sont crus, du moins assez pour profondément choquer Hervé Mariton. "Je me laissais envahir par la chaleur du bain, la lumière de la lagune qui venait flotter sur les glaces de la porte, le savon de thé vert, et la main de Pauline qui me caressait doucement le sexe", écrivait Bruno Le Maire.

Après avoir répondu, avec le sourire certes, mais plutôt sèchement à Hervé Mariton, l'ancien ministre de l'Agriculture s'est défendu de vouloir user de coups bas pour conquérir l'UMP. Sous-entendu, pas comme le député de la Drôme. "Je pense que c'est totalement inutile. Et de ma part il n'y en aura jamais. Je prends plutôt ça sur le ton de l'humour", a-t-il déclaré sur LCI. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus