Christine Boutin se fait piéger par le canular de Nicolas Bedos sur sa "liaison" avec Valérie Trierweiler

Publié à 06h57, le 09 octobre 2014 , Modifié à 11h46, le 09 octobre 2014

Christine Boutin se fait piéger par le canular de Nicolas Bedos sur sa "liaison" avec Valérie Trierweiler
Christine Boutin © Maxppp.

CRÉDULE - Parfois, il vaut mieux y réfléchir à plusieurs fois avant de tweeter et de réagir à chaud. Et au premier degré. Christine Boutin l’a appris à ses dépens, réagissant trop rapidement au canular de Nicolas Bedos, mercredi 8 octobre dans la soirée.

Alors que l’humoriste *révélait* sur France 2 une (fausse) liaison avec Valérie Trierweiler, l’ex-compagne de François Hollande, l’ancienne ministre et présidente d’honneur du Parti chrétien démocrate a réagi au quart de tour alors que les réseaux sociaux commençaient à se douter d’un "fake".

"Décadence", a en substance crié sur Twitter Christine Boutin :

Sauf qu’évidemment, à la fin de l’émission "Un soir à la Tour Eiffel", le fils de Guy Bedos a révélé la supercherie. "Je n’ai jamais écrit ce livre, je n’ai jamais eu de liaison avec Trierweiler", consent-il, expliquant pourquoi il avait fait ce canular : pour dénoncer la peopolisation de la vie publique.

"

C’est une grosse connerie. C’était ma façon à moi de répondre à à la "peopolisation" de la vie politique qu'on nous inflige, ce mélange de glauque et d'intime, cette bouillabaisse.

"

Et Christine Boutin de réagir, visant le CSA :

Visiblement, Christine Boutin a du mal avec le second degré et l’humour. En février 2014, l’ancienne ministre avait cité, très sérieusement, sur le plateau de BFM TV, une "information" provenant… du Gorafi, ce site d’information parodique. Si si.

Du rab sur le Lab

PlusPlus