Comme Damien Saez en 2002, Benjamin Biolay enregistre une chanson contre le Front national après les élections européennes

Publié à 11h02, le 28 mai 2014 , Modifié à 11h06, le 28 mai 2014

Comme Damien Saez en 2002, Benjamin Biolay enregistre une chanson contre le Front national après les élections européennes
Benjamin Biolay au festival de Cannes (Maxppp).

Benjamin Biolay nous fait une Saez. Le chanteur, auteur et compositeur français a publié sur son compte Soundcloud une chanson intitulée Le Vol Noir, présentée sur son compte Facebook comme un "morceau inédit post-soirée électorale", alors que le Front national est arrivé premier en voix dimanche dernier. 


Ce morceau, le voici :



Benjamin Biolay reprend dans son refrain un vieux morceau très célèbre, Le chant des Partisans, hymne de la résistance. Seule différence dans les paroles, Benjamin Biolay remplace "des corbeaux" par "du corbeau", comme pour signifier que son adversaire est unique: le Front national.


Dans les couplets, Benjamin Biolay est plus direct, estimant notamment que la France s'éloigne de ses valeurs fondatrices. Voici par exemple les paroles des deux premiers couplets :


A vous chers disparus ce soir, si vous aviez vu ce vieux pays des Lumières choir et tomber sur le cul.



Comme une tête couronnée sous le quolibet cru, quand le ciel tombe sur la tête on est toujours pieds nus.



A ceux là-haut qui n'ont rien vu à travers le cyclone, aux esprits beaux cent fois vaincus deux siècles avant les drônes.



Je vous souhaite un masque de fer et deux bons casques audios pour que de cette indignité vous n'ayiez pas d'écho.  


Benjamin Biolay parle également de pina collada, de "pathologiques menteurs professionnels", estimant également que "la vie ne vaut d'être vécue [...] dans les blogs". Le compositeur se fait donc moins direct que Damien Saez qui avait composé "Fils de France" au lendemain du 21 avril 2002. Le "rockeur" utilisait en effet un champ lexical plus indigné, comme à son habitude :

Honte a notre pays, honte à  notre Patrie,



Honte à  nous la jeunesse, honte à  la tyrannie,



Honte à  notre pays, revoilà  l'ennemi,



Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

Benjamin Biolay ne précise pas si cette chanson figurera sur l'un de ses albums, la chanson étant visiblement restée au stade de maquette.

Du rab sur le Lab

PlusPlus