FN et Russie : Jean-Christophe Cambadélis accuse Marine Le Pen d’être "le pion" de Vladimir Poutine

Publié à 10h36, le 30 novembre 2014 , Modifié à 10h36, le 30 novembre 2014

FN et Russie : Jean-Christophe Cambadélis accuse Marine Le Pen d’être "le pion" de Vladimir Poutine

PARTI DE L'ETRANGER -Le FN aime la Russie. Et vice-versa. Deux ténors politiques russes étaient ainsi présents, samedi 29 novembre, au Congrès du FN alors que le parti a emprunté d’importantes sommes à des banques russes. Faute de pouvoir emprunter à des banques françaises, s'est justifiée Marine Le Pen. 

Et si le député PS Razzy Hammadi souhaite "empêcher l’emprunt hors zone euro par des partis politiques français", le patron du PS Jean-Christophe Cambadélis s’interroge, ce dimanche 30 novembre, au Grand Rendez-Vous sur Europe 1 et i>Télé :

Pourquoi Monsieur Poutine joue-t-il la victoire de Marine Le Pen ?

Le boss de la rue de Solférino en a une petite idée. "Pour une raison simple : Marine Le Pen veut sortir de l’Europe et donc affaiblir la France. Dans la stratégie de Poutine, cette carte-là est essentielle", poursuit le député de Paris.

Qui ajoute, accusateur :

Aujourd’hui, elle est un pion dans la stratégie de Monsieur Poutine.

"Ce parti, souverainiste ou xénophobe qu’est le Front national, qui professe la préférence nationale, s’est mis dans la main de l’adversaire de la France et de l’Europe", conclut Jean-Christophe Cambadélis sur ce sujet alors que les relations sont tendues entre la Russie et l'Union européenne, et particulièrement sur le dossier ukrainien.

Du rab sur le Lab

PlusPlus