François Fillon, premier ténor de l'opposition à rendre hommage à l’ancien patron de FO, Marc Blondel

Publié à 16h49, le 17 mars 2014 , Modifié à 17h01, le 17 mars 2014

François Fillon, premier ténor de l'opposition à rendre hommage à l’ancien patron de FO, Marc Blondel
François Fillon et Marc Blondel en 2002. © Maxppp.

Presque tous les ténors de la majorité de gauche ont rendu hommage ce lundi 17 mars à Marc Blondel, décédé dimanche soir à l’âge de 75 ans. Secrétaire général de Force ouvrière de 1989 à 2004, Marc Blondel a en revanche reçu mon d’hommages de la droite.

Après un communiqué de presse de l’UDI signé du député Philippe Vigier, François Fillon a été la première personnalité d’envergure de l’opposition à rendre hommage au syndicaliste.

"C’était une personnalité marquante du syndicalisme français, avec laquelle j’ai travaillé dans le respect mutuel tant comme Ministre en charge des télécommunications que plus tard en charge des affaires sociales", rappelle l’ancien Premier ministre, qui poursuit, reconnaissant avoir eu avec lui des "échanges parfois rudes, mais francs" :

Je garde le souvenir d’un homme authentique, très sincèrement engagé, à la fois impétueux et jovial.

"Par-delà nos divergences, j’éprouvais pour lui une réelle estime", ajoute enfin le député UMP de Paris.

François Hollande a de son côté salué "un des grands acteurs du syndicalisme français" qui "aura marqué durablement de son empreinte la scène sociale, notamment lors du conflit de 1995 sur la réforme des retraites".

Du rab sur le Lab

PlusPlus