Municipales : une morte reste inscrite sur la liste Front national à Enghien-les-Bains

Publié à 16h57, le 17 mars 2014 , Modifié à 19h16, le 17 mars 2014

Municipales : une morte reste inscrite sur la liste Front national à Enghien-les-Bains
Lors d'une votation (Reuters)

POST MORTEM - Peut-on être candidat aux élections municipales si l'on est décédé ? La question se pose à Enghien-les-Bains (Val d’Oise) sur la liste Front national. Marie-Louise Jacob, 96 ans, est décédée 18 février, comme le rapporte France Bleu, soit plus de deux semaines avant le dépôt officiel des candidatures pour les municipales.

Problème, elle figure toujours en 32ème position sur la liste "Enghien Bleu Marine", confie au Lab Jean-Michel Dubois, tête de liste FN à Enghien. 

Elle est toujours candidate, si je puis dire. Mais elle est en 32ème position. Donc même si j’obtenais 90% des suffrages à Enghien, elle n'aurait pas siégé au conseil municipal.

Selon le code électoral, il n’est pas possible de rajouter / modifier un nom sur une liste pour le premier tour après le dépôt des candidatures. En revanche, si cette liste se hisse au second tour, un candidat pourra éventuellement se rajouter, avant le mardi minuit. 

Contacté par Le Lab, Jean-Michel Dubois, se défend de tout manquement, expliquant que Marie-Louise Jacob est "malheureusement décédée après le dépôt de ma liste", le 18 février. Également secrétaire national à l’Outre-mer, Jean-Michel Dubois n’était pas en France lors du décès de celle qu’il présente comme "une excellente amie de famille". 

Je n'ai malheureusement appris le décès de madame Jacob qu'à mon retour, le 11 mars, d’un voyage politique de soutien à nos candidats dans les départements de l'océan Indien.

Jean-Michel Dubois dénonce même une manœuvre de la part de Sophie Maley, tête de liste Divers gauche à Enghien. "Je savais que le PS n’aimait pas les personnes âgées et preuve en est faite à cette occasion", dit-il. Des accusations récusées par la principale intéressée qui assure avoir simplement fait part vendredi 14 mars du décès de Marie-Louise Jacob au maire d’Enghien, Philippe Sueur, une "information importante qui porte un doute très sérieux sur la validité de la candidature de la liste", selon elle.

Contactée par le Lab, Sophie Maley juge la situation "aberrante" : 

Il y a une liste qui est incomplète, une liste qui n’est pas conforme. […] Ce n’est pas correct vis-à-vis des électeurs et des autres candidats.

D’un point de vue politique, le décès de la candidate FN ne devrait pas avoir d’incidence, comme l’affirme Jean-Michel Dubois. Le frontiste va même plus loin, estimant accorder ses "dernières volontés" à Marie-Louise Jacob : 

Je suis fier de l'avoir sur ma liste.

Edit 18h20 : ajout des déclarations de Sophie Maley

Du rab sur le Lab

PlusPlus