Marine Le Pen loue le succès, non du FN, mais du FNRBM

Publié à 00h44, le 31 mars 2014 , Modifié à 00h44, le 31 mars 2014

Marine Le Pen loue le succès, non du FN, mais du FNRBM
Marine Le Pen (Reuters)

PLACEMENT DE PRODUIT - Dimanche 30 mars, Marine Le Pen savoure les victoires dans 11 villes du FN - pardon, du "FNRBM", selon le terme employé plusieurs fois par l’ancienne candidate à l’élection présidentielle.  

Face à "l’UMPS" qu’elle dénonce à l’envi depuis des années, Marine Le Pen ne parle donc plus seulement du FN mais du FNRBM, pour FN – Rassemblement Bleu Marine.

La France va mal et ses alternances UMP-PS n’y changent rien. Je pense que les Français, de plus en plus nombreux, cherchent à sortir de l’ornière UMPS. C’est ce que prouve en réalité la très forte poussée du Front national Rassemblement Bleu Marine pour lequel ses élections ont incontestablement été un grand succès.

Oublié, donc, le seul FN. Place, en cette soirée de victoires électorales, au FNRBM. Nouveau look pour nouvelle vie dans ce tripartisme que croit déceler Marine Le Pen :

Le vote FNRBM est maintenant un vote d’adhésion. […] Il est désormais née une troisième force politique. Le FNRMB est au centre du jeu.

Pas question d’oublier ce nouveau sigle alors que, pour le Front national, la vraie échéance électorale de 2014 arrive : les élections européennes. "Il sera essentiel lors de ce scrutin du 25 mai de dire "NON" à Bruxelles, "NON" à l’UMPS. Pour les intérêts vitaux de la France, j’appelle tous les Français à dire "OUI" à l’alternative politique du FNRBM", dit-elle.

Faut-il y voir une première étape, un soir de succès électoraux, à l’amorce d’un changement de nom pour le Front national ? Marine Le Pen n’a en tous cas jamais caché ce souhait. 

Du rab sur le Lab

PlusPlus