Pour Jean-Marie Le Pen, le changement de nom du Front national serait "complètement débile"

Publié à 21h27, le 27 décembre 2013 , Modifié à 21h29, le 27 décembre 2013

Pour Jean-Marie Le Pen, le changement de nom du Front national serait "complètement débile"
(Capture)

Une nouvelle fois, Jean-Marie Le Pen répète tout le mal qu'il pense de la possibilité d'un changement de nom du Front national. Pour lui, c'est une hypothèse "complètement débile", martèle-t-il dans son journal de bord en vidéo du 27 décembre

Le président d'honneur du FN juge que l'hypothèse est "scandaleuse et indécente" : 

"

Le changement de nom du Front national est impensable, puisque ce nom a été honoré. Il a créé les conditions de l'existence d'un parti politique français depuis 40 ans et il a été soutenu par des centaines de milliers de sacrifices de militants et des adhérents du Front national qui ne tolèreraient pas que je-ne-sais-qui ou je-ne-sais-quoi veuillent changer dans je-ne-sais-pas quelles intentions plus ou moins honnêtes le nom d'un mouvement qui est très honorable. 

"

Pour Jean-Marie Le Pen, "le Front national, c'est l'honneur de la politique française et de la France", lance-t-il. Le 15 décembre, Marine Le Pen, présidente du parti, avait considéré que le changement de nom "n'était pas tabou", sur France 5.  

Jean-Marie Le Pen reprend cette expression, pour montrer qu'il ne dévie pas avec la ligne maintenue par sa fille mais estime que les militants frontistes s'opposeront à une possible volonté de rebaptiser le FN : 

"

Par conséquent il ne s'agit pas de le sacrifier. Il n'est pas tabou, rien n'est tabou en France, c'est vrai, mais il doit être respecté et il le sera. Je suis sur que les militants du Front national feront en sorte que les ambitions qui peuvent se manifester sous d'autres couleurs ne puissent pas triompher. 

"

Début décembre, Louis Aliot, vice-président du FN, avait laissé entendre sur Sud Radio que le Front national pourrait changer de nom à la fin de l'année 2014. 

"

Nous sommes en élections, nous avons un congrès en octobre 2014, les adhérents du Front National discuteront de toutes ces choses là si l’ordre du jour le prévoit. […] Aucun débat n’est à écarter, on est un mouvement démocratique.

"

Depuis plusieurs mois, cette éventualité est régulièrement évoqué. Jean-Marie Le Pen a déjà eu l'occasion d'y répondre, s'opposant franchement à ce projet. Tant que je serai vivant, le Front national ne changera pas de nom", tranchait-il au mois de mai. 

A voir en vidéo, à partir de 8'10 : 

Du rab sur le Lab

PlusPlus