Pour Manuel Valls, le soutien du FN à Dieudonné est "la preuve que le FN est d’extrême droite"

Publié à 10h43, le 28 décembre 2013 , Modifié à 17h19, le 28 décembre 2013

Pour Manuel Valls, le soutien du FN à Dieudonné est "la preuve que le FN est d’extrême droite"
(Reuters)

PREUVE A L'APPUI -Dieudonné est dans le viseur de l’Intérieur et de Manuel Valls. Le ministre veut étudier "toutes les voies juridiques" pour interdire les réunions publiques de l’humoriste. Dans le Parisien de ce samedi 28 décembre, Manuel Valls explique vouloir casser "une mécanique de la haine".

Et pour le premier flic de France, les réactions du Front national à ses intentions concernant Dieudonné – défendu notamment par Florian Philippot - prouvent, selon lui, que le FN n’est pas républicain.

Ainsi développe-t-il :

"

C’est bien la démonstration qu’il y a aujourd’hui des affinités perfides qui sont à l’œuvre. Les propos de Dieudonné ne choquent pas le Front national alors qu’ils devraient choquer tous les républicains.

C’est bien la preuve, s’il en fallait une, que le FN est un parti d’extrême droite.

"

"Monsieur Philippot reflète la complaisance de la famille Le Pen à l’égard de Dieudonné", ajoute Manuel Valls qui affirme par ailleurs que dans cette situation, la liberté d’expression et de création ne peuvent être invoquées.

Et de rappeler que les propos tenus par l’humoriste relèvent du délit :

"

La liberté d’expression est sacrée mais le racisme et l’antisémitisme sont des délits.

Depuis longtemps, Dieudonné n’est plus un comique et sa démarche ne relève plus de la création. Pour tout dire, il ne fait plus rire personne.

"

Du rab sur le Lab

PlusPlus