Jean-Marie Le Pen: "Moi vivant, le Front national ne changera pas de nom"

Publié à 10h22, le 25 mai 2012 , Modifié à 14h13, le 25 mai 2012

Jean-Marie Le Pen: "Moi vivant, le Front national ne changera pas de nom"
Jean-Marie Le Pen lors d'un déplacement en Alsace le 22 mai 2012 (Maxppp)

Le FN envisage de changer de nom après les législatives... Ce qui a le don d'exaspérer son président d'honneur. Jean-Marie Le Pen soutient mordicus qu'une telle évolution n'aura pas lieu et que les partisans du changement sont "minoritaires".

En marge d'un rassemblement à Agen le 24 mai, il l'a réaffirmé: "Tant que je serai vivant, le Front national ne changera pas de nom".

  1. Collard et Aliot? "Ultra-minoritaires"

    Sur france24.com

    "

    Tant que je serai vivant, le Front national ne changera pas de nom. (...) Ceux qui souhaitent le changement de nom ne font pas parti du Front national.

    "

    Malgré tous les signes d'ouverture, Jean-Marie Le Pen n'en démord pas: son parti ne se transformera pas au point de changer de nom. En marge d'un rassemblement à Agen, il n'a pas caché son hostilité envers Gilbert Collard, président du comité de soutien à Marine Le Pen durant la présidentielle et grand partisan du changement de nom. L'avocat n'ayant pas sa carte au FN, Jean-Marie Le Pen dit ne pas accorder d'importance à ses idées.

    Gilbert Collard est pourtant loin d'être le seul à oeuvrer pour un tel changement. Le numéro 2 du parti et compagnon de Marine Le Pen, Louis Aliot, y est également favorable. C'est lui qui a déposé l'appellation "Rassemblement bleu Marine" pour les législatives. Mais là encore, Jean-Marie Le Pen estime que Louis Aliot est "ultra-minoritaire".

    Marine Le Pen, quant à elle, ne s'est jamais opposée à cette évolution, bien au contraire. Dans une interview au Mondele 12 avril, elle disait ainsi:

    "

    On veut faire un rassemblement pour les législatives. Si c'est un succès, si cet élargissement devient une réalité, c'est une réflexion que l'on aura [revenir sur le nom Front national].

    "

    Y a-t-il élargissement? On sait aujourd'hui que 572 candidats se présentent sous la fameuse étiquette "Rassemblement bleu Marine". Parmi eux, environ 8% n'appartiennent pas au Front national. Beaucoup de "nouveaux adhérents" viennent gonfler les chiffres. Au final, le parti estime que 30% de ses candidats sont des "candidats d'ouverture".

Du rab sur le Lab

PlusPlus