François Hollande soutient Gilles de Robien pour la présidence du Bureau International du Travail

Publié à 11h35, le 25 mai 2012 , Modifié à 11h40, le 25 mai 2012

François Hollande soutient Gilles de Robien pour la présidence du Bureau International du Travail
Gilles De Robien, candidat à la présidence du BIT (Maxppp)

CONTINUITÉ - Passé par plusieurs gouvernements et ancien maire d'Amiens, Gilles de Robien est aujourd'hui candidat à la présidence du Bureau International du Travail. Une candidature soutenue par l'ancien président Nicolas Sarkozy dès son annonce en décembre 2011. C'est désormais au tour de François Hollande de faire savoir qu'il souhaite voir le français élu président du BIT.

Le BIT, dont le siège est à Genève, est le secrétariat permanent de l'Organisation International du Travail qui dépend de l'ONU.

  1. Soutenu par Sarkozy, puis Hollande

    Sur http://picardie.france3.fr

    Connu pour avoir été ministre des Transports puis de l'Education nationale sous la présidence de Jacques Chirac, Gilles de Robien est aujourd'hui candidat à la présidence du Bureau International du Travail.

    A 71 ans, le centriste a déjà reçu le soutien de deux présidents. Nicolas Sarkozy en décembre 2011 puis François Hollande, ce jeudi 24 mai :

    "

    La France, dont je souhaite qu'elle s'engage dans une coopération accrue avec l'OIT en liaison avec les partenaires sociaux français, soutient résolument la candidature de M. Gilles de Robien.

    "

    L'ancien maire d'Amiens (Picardie) n'est cependant pas favori. D'autant plus que trois français occupent déjà des postes internationaux :Pascal Lamyà l'Organisation mondiale du commerce, Christine Lagarde au Fonds monétaire international et Raymond Benjaminà l'Organisation de l'aviation civile internationale.

    Ils sont neuf à prétendre au poste de directeur général du BIT. Le principal adversaire de Gilles de Robien est le britannique Guy Rider, ancien syndicaliste âgé de 57 ans.

    Si la candidature de Gilles de Robien abouti, il succéderait alors au chilien Juan Somavia, en poste jusqu'au 30 septembre 2012. Réponse le 28 mai.

Du rab sur le Lab

PlusPlus