Cité par l'Express, Henri Guaino ne veut pas d’Alain Juppé candidat en 2017, mais dément ces propos

Publié à 18h03, le 25 mars 2014 , Modifié à 21h03, le 25 mars 2014

Cité par l'Express, Henri Guaino ne veut pas d’Alain Juppé candidat en 2017, mais dément ces propos
Henri Guaino (Reuters)

SARKOZYSTE À MORT - Sa réélection, dimanche 23 mars à Bordeaux, dès le premier tour des municipales ne lui suffira pas pour porter les espoirs de l’UMP en 2017. Même si cela ne devrait pas freiner ses envies d’Élysée, Alain Juppé voit se dresser devant lui un adversaire bien décidé : Henri Guaino. Dans des propos rapportés par L’Express, le député des Yvelines s’oppose à toute candidature de l’ancien Premier ministre à la primaire que l’UMP doit, selon ses statuts, organiser:

Moi vivant, il ne sera jamais candidat !

Voilà qui a le mérite d’être clair de la part de celui qui, hier dans l’ombre, aujourd’hui dans la lumière, voue un culte sans borne à Nicolas Sarkozy. A moins qu’Henri Guaino ne souhaite préserver sa propre candidature. "Je suis disponible et ne ferme aucune porte. Si la question est mon QI est-il suffisant pour être président ? La réponse est oui", avait-il dit en janvier 2013, dans des propos rapportés par Le Point.

Alain Juppé est prévenu, même si lui-même prétend ne pas s’intéresser, pour l’heure, à la prochaine élection présidentielle. Le 20 mars sur Europe 1, il avait refusé de s’avancer sur la prochaine course à l’Élysée :

C’est absolument extraordinaire de vouloir absolument sortir de l’année 2014. On est en 2014, ne croyez pas tout ce que vous lisez dans les journaux. 

Mais Henri Guaino dément avoir tenu ces propos et assure que l'Express ne les a pas correctement retranscrits.

Du rab sur le Lab

PlusPlus